Carnet : Décès de l'ancien président du CIO Jacques Rogge

Carnet : Décès de l'ancien président du CIO Jacques Rogge©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le dimanche 29 août 2021 à 21h21

Le Comité international olympique a annoncé ce dimanche le décès de son ancien président, le Belge Jacques Rogge, à l'âge de 79 ans.



Il avait succédé à Juan Antonio Samaranch en 2001 et avait dirigé le Comité international olympique jusqu'en 2013, avant de laisser sa place à Thomas Bach. Ce dimanche, Jacque Rogge est décédé à l'âge de 79 ans, a fait savoir l'instance olympique. Chirurgien orthopédiste de métier et skipper ayant participé aux Jeux Olympiques de 1968, 1972 et 1976, le Belge, également international de rugby à XV à dix reprises, avait été élu à la tête du CIO au deuxième tour, un an après les Jeux de Sydney dont il avait été le coordinateur. C'est lui qui a contribué à la création des Jeux Olympiques de la jeunesse et a tenté de lutter contre le dopage et la corruption, mais il également été la cible de critiques, comme lorsqu'il accepté de déplacer les finales de natation et d'athlétisme en matinée pour satisfaire la (riche contributrice) télévision américaine ou refusé la minute de silence en hommage aux onze athlètes assassinés lors des JO de 1972, pendant la cérémonie d'ouverture en 2012 à Londres.

Bach : "Ce fut un président accompli"

L'actuel président du CIO, Thomas Bach, a rendu un vibrant hommage à son prédécesseur. « Jacques était avant tout un passionné de sport qui aimait être au contact des athlètes, une passion qu'il a transmise à tous ceux qui l'ont connu. Sa joie dans le sport était communicative. Ce fut un président accompli, qui contribua à moderniser et à transformer le CIO. Il restera tout particulièrement dans les mémoires pour avoir encouragé la pratique du sport chez les jeunes et avoir créé les Jeux Olympiques de la Jeunesse. Ce fut également un fervent défenseur du sport propre et il lutta sans relâche contre le fléau du dopage. Comme nous avons été élus ensemble membres du CIO, nous avons partagé un merveilleux lien d'amitié, qui s'est poursuivi jusqu'à ses derniers jours, alors que le Mouvement olympique tout entier et moi-même pouvions encore bénéficier de sa contribution, notamment au sein du conseil de la Fondation Olympique pour la Culture et le Patrimoine. L'ensemble du Mouvement olympique pleure la perte d'un grand ami et d'un passionné de sport. » En témoignage de respect, le drapeau olympique sera mis en berne pendant cinq jours à la Maison Olympique, au Musée Olympique et dans tous les bâtiments du CIO.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.