Un coureur kényan décède en pleine course

Un coureur kényan décède en pleine course©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 29 août 2022 à 11h54

Le cycliste kényan Suleiman Kangangi (33 ans) est décédé ce week-end après avoir été victime d'une lourde chute lors d'une course dans le Vermont (Etats-Unis).



Un terrible drame. Engagé dans une course de gravel dans le Vermont, le cycliste kényan Suleiman Kangangi est décédé samedi après avoir été victime d'une lourde chute. Il avait 33 ans. "Sule était notre capitaine, un ami et un frère. C'était aussi un père, un mari, et un fils. La chute d'un géant laisse des trous béants. Et Sule était un géant. Au lieu de nous guider en tête du peloton, il le fera désormais comme l'étoile polaire alors que nous avancerons dans la réalisation de notre rêve", a-t-on pu lire dans un communiqué de son équipe, le Team Amani, publié sur les réseaux sociaux au lendemain de ce tragique accident.

L'organisation de cette course de près de 100 kilomètres, avec 2 130 mètres d'ascension, a également réagi à la terrible nouvelle dans un communiqué. "Vermont Overland a le cœur brisé par la mort tragique de Suleiman « Sule » Kangangi pendant la course d'hier, écrit son propriétaire Ansel Dickey. C'était un ami, quelqu'un de gentil et un athlète inspirant et héroïque pour ses coéquipiers et la communauté du cyclisme sur gravel dans son ensemble. Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille, à ses amis, à l'équipe Amani et au peuple kenyan qui pleure sa perte aujourd'hui. " Ce grimpeur passé par la formation allemande Bike Aid a aussi eu droit à un ultime hommage de la part de la première dame Rachel Ruto, épouse du nouveau président kényan William Ruto. "Mes sincères condoléances à sa famille et à toute la communauté cycliste, qui a perdu un cycliste talentueux, un mentor et un ami. Il nous manquera à tous en tant qu'individu. Le Kenya a perdu un champion. Repose en paix Sule", a-t-elle écrit sur Twitter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.