GP de l'Escaut : A contresens après l'arrivée, Merlier s'en tire bien

GP de l'Escaut : A contresens après l'arrivée, Merlier s'en tire bien©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le jeudi 07 avril 2022 à 12h15

Après être arrivé 9eme du GP de l'Escaut mercredi, le Belge Tim Merlier (Alpecin-Fenix) a tenté de rebrousser chemin et a évité de peu un groupe de sprinteurs, qui arrivait lancé.



Plus de peur que de mal pour Tim Merlier. En effet, mercredi, à l'arrivée du Grand Prix de l'Escaut, les spectateurs présents pour l'occasion ont pu assister à une scène pas banale à Schoten. Alors que le Belge de la formation Alpecin-Fenix est arrivé 9eme de la course à 28 secondes du vainqueur du jour, le Norvégien Alexander Kristoff (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux), l'intéressé a ensuite décidé de rebrousser chemin une fois la ligne d'arrivée passée pour retourner sur le parking et ainsi rejoindre le car de son équipe. C'est alors que Merlier a pu constater que le GP de l'Escaut n'était pas fini pour tout le monde... Devant le coureur d'Alpecin-Fenix, un groupe de sprinteurs lancé, dans lequel on retrouvait notamment le Néerlandais Fabio Jakobsen ou le Belge Arnaud de Lie, s'est présenté face à lui.

Une amende et des excuses pour Merlier

Le natif de Courtrai a alors dû rapidement faire passer son vélo au-dessus de la barrière, avant d'enjamber cette dernière pour éviter une situation qui aurait pu être très dangereuse. Suite à cela, Merlier n'a pas échappé à une amende de 200 francs suisses (soit environ 197 euros), d'après la RTBF. Par la suite, le Belge est revenu sur cet épisode qui aurait pu provoquer une belle collision et a présenté ses excuses. « Je voudrais commenter ce qu'il s'est passé aujourd'hui (mercredi) après la course à Schoten. Quand j'ai franchi la ligne d'arrivée dans l'autre sens pour revenir au parking de l'équipe, je pensais sincèrement que tous les coureurs étaient arrivés, comme en plus je n'avais pas été arrêté et qu'il n'y avait qu'un groupe derrière nous lors de la course. Je n'avais nullement l'intention de mettre qui que ce soit en danger et je voudrais m'excuser si je l'ai fait », a ainsi déclaré le vainqueur de la Classic Bruges-La Panne en mars dernier, via un message posté sur son compte Twitter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.