Lourds : Yoka giflé lors de la pesée !

Lourds : Yoka giflé lors de la pesée !©Media365

Aurélien CANOT, publié le jeudi 04 mars 2021 à 20h13

La pesée à la veille du combat entre Tony Yoka et Joël Tambwe Djeko, qui aura lieu vendredi soir à Nantes, a dégénéré ce jeudi. Le Belge a giflé le Français, extrêmement vexé et très remonté.



Entre Tony Yoka et Joël Tambwe Djeko, le combat a commencé avec 24 heures d'avance. La traditionnelle pesée à la veille de l'affrontement de vendredi soir à la H Arena de Nantes (à huis clos) chez les lourds entre le Français et le Belge a en effet dégénéré. Comme le veut le protocole, les deux boxeurs sont chacun montés sur la balance - Yoka affichant un poids de 111 kg, contre 104,5 kg pour son adversaire - avant de se rapprocher l'un de l'autre, là aussi comme le veut la tradition, pour les photos officielles prévues avant le début de la conférence de presse. La tension est alors montée d'un cran en seulement quelques secondes, les deux hommes se sont retrouvé tête contre tête , le Français demandant au Belge de « ne pas le coller ». Mais Tambwe Djeko n'en est pas resté là. Profitant d'une fenêtre de tir, il a asséné une gifle au Français en plein visage. Yoka, furieux, a tenté de répliquer, sans y parvenir, de nombreuses personnes intervenant immédiatement pour éviter que le combat ne débute réellement, mais en dehors du ring. Un peu plus tard, devant les micros, «L'Artiste », extrêmement vexé d'avoir été touché par « Big Joe », avait du mal à retrouver son calme, même s'il ne semblait pas étonné, étant donné le passé du boxeur de Molenbeek, que ce dernier ait cherché à envenimer tout de suite les débats.

Yoka : « On règlera ça sur le ring ! »



« Ca va avec l'adversaire, ça va avec son tempérament. On l'avait déjà vu faire ça à quelques pesées. Ca fait monter un peu la pression, c'est sûr », confiait le médaillé d'or de Rio au micro d'Infosport+, sans pour autant décolérer. « C'est très vexant. Très très vexant. Maintenant, il faut passer au-dessus, il ne faut pas sortir du combat, et se dire qu'il va payer tout ça demain (vendredi). » Le Français, qui visera vendredi une première ceinture (de champion d'Europe) chez les professionnels, n'avait qu'une envie après cette pesée : entendre retentir le coup de gong pour pouvoir régler ses comptes avec un Tambwe Djeko réputé notamment pour son passé sulfureux (il a passé quelques années en prison). « J'ai envie de boxer maintenant, en fait, c'est ça le truc. J'ai envie de boxer tout de suite, je n'ai pas envie d'attendre demain (vendredi), mais bon, on règlera ça sur le ring. » Son adversaire, qui présente un bilan de 17 victoires, dont 8 avant la limite, mais aussi 1 nul et 2 défaites, n'a en revanche encore jamais été battu avant la limite. Tony Yoka fera tout pour que cela change. Surtout après la gifle humiliante de jeudi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.