Wembanyama : «Heureux de pouvoir inscrire mon nom dans l'histoire»

Wembanyama : «Heureux de pouvoir inscrire mon nom dans l'histoire» ©Panoramic, Media365

Aurélien Canot, Media365, publié le lundi 27 novembre 2023 à 09h14

Auteur de 22 points, 11 rebonds, 6 interceptions et 4 contres en seulement 25 minutes de jeu lors de la nouvelle défaite de San Antonio, dimanche soir à Denver, Victor Wembanyama est devenu le premier rookie de l'histoire à rendre pareille copie. De quoi maigrement lui rendre le sourire après ce 12eme revers de rang, même si le Français apprécie davantage ses progrès défensifs.


Dans l'histoire de la NBA, dix joueurs (Hakeem Olajuwon y est parvenu neuf fois) avaient déjà compilé au moins 20 points, 10 rebonds, 6 interceptions et 4 contres dans un même match. En revanche, personne encore n'avait rendu de telles stats en ayant passé moins de 35 minutes sur le parquet. Personne avant l'arrivée de Victor Wembanyama dans la ligue. Dimanche soir, 25 minutes seulement ont ainsi suffi à "l'Alien" venu de Nanterre pour marquer 22 points, prendre 11 rebonds et signer 6 interceptions ainsi que 4 contres. Une grande première, plus encore pour un rookie. Comme tous les fans des Spurs, le Français aurait bien évidemment préféré que son exploit de la nuit permette à son équipe de renouer avec la victoire plutôt que d'en subir une douzième d'affilée, sur le parquet de Denver et d'un Nikola Jokic inarrêtable. Néanmoins, "Wemby", après-coup, appréciait d'avoir laissé son empreinte. "Je suis heureux de pouvoir déjà inscrire un petit peu mon nom dans l'histoire", a reconnu en conférence de presse le natif du Chesnay, tout aussi content de pouvoir "apporter quelque chose de nouveau au jeu", lui qui se décrit aujourd'hui comme "un "étudiant du jeu". En dépit de cette nouvelle désillusion, Wembanyama s'est dit également satisfait de ses progrès défensifs, dans un rôle qu'il découvre, au même titre qu'il continue de prendre ses marques en NBA.

Popovich : "Wembanyama est de mieux en mieux défensivement"

"Notre présence dans la raquette n'est pas la même ici qu'en Europe. Je n'avais jamais été pris sur un écran", a ainsi avoué l'ex-superstar des Mets dimanche. "Mais je m'améliore à chaque match sur ce plan-là", a-t-il ajouté, ravi par ailleurs d' "étendre progressivement (son) champ d'action en défense". "Je me sens à l'aise", assure le Français, qui a également eu droit après cette rencontre aux félicitations de son entraîneur. "Wembanyama participe à tous les matchs, il est de mieux en mieux défensivement, il apprend à connaître la NBA et à jouer comme nous voulons jouer, il s'améliore constamment." Si cela peut au moins faire oublier l'espace d'un instant aux deux hommes qu'ils n'ont plus goûté à la victoire depuis près d'un mois, c'est toujours ça.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.