MotoGP : Quartararo, plus dure sera la chute ?

MotoGP : Quartararo, plus dure sera la chute ?©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 16 novembre 2021 à 10h15

La saison 2022 ne sera pas forcément aussi rose que cette année pour Fabio Quartararo chez Yamaha. Le Français ne cesse de le répéter depuis des jours et même des semaines, conscient que les trajectoires se sont inversées par rapport à Ducati.



Fabio Quartararo, tout premier champion du monde français MotoGP de l'histoire qu'il est, n'en est pas moins inquiet pour la saison 2022, ce qu'il clamait déjà dès la semaine dernière. "On doit vraiment se mettre au travail sur plein de points, on a un gros potentiel mais aussi de gros points faibles." Il est clair que le pilote Yamaha a glané son titre sur la première partie de saison. Depuis sa dernière victoire en Grande-Bretagne, au mois d'août, il n'a terminé que deux fois sur le podium en six Grands Prix, alors que Ducati est monté sept fois sur la boîte. Francesco Bagnaia, son dauphin, s'est imposé quatre fois lors de ces six dernières manches de l'année. Fabio Quartararo n'en garde pas moins la confiance et s'imagine en "machine de guerre", toujours avec un grand sourire.

"J'espère vraiment un gros changement"

Mais la vérité, on l'a compris, c'est que le chantier s'annonce assez colossal en présaison. Et même dès ce week-end à Jerez, pour les premiers tests. "Je vais énormément travailler sur le physique et le roulage, me concentrer aussi sur la récupération, car il y aura cette grosse charge d'entraînement et je veux donc me concentrer au maximum pour refaire la même année. J'espère vraiment trouver quelque chose de positif pour la saison prochaine, un gros changement sur le moteur et l'aérodynamique."


Confirmant au Parisien que "Yamaha sait ce dont on a besoin", Fabio Quartararo semble dans une dynamique paradoxalement inverse à celle de son compatriote Johann Zarco, bien plus enthousiaste : "Je suis content du niveau que j’ai sur cette fin de saison, au niveau de la vitesse et de la technique. Je suis de retour. C’est vraiment positif de savoir qu’il y a un gros potentiel à utiliser pour la suite."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.