MotoGP : La France a vécu une saison historique

MotoGP : La France a vécu une saison historique©Panoramic, Media365
A lire aussi

Clément Pédron, Media365, publié le samedi 01 janvier 2022 à 08h54

A deux manches de la fin de la saison, Fabio Quartararo s'est offert le premier titre de champion du monde MotoGP remporté par un pilote français.



Il est loin le temps où Fabio Quartararo galérait en Moto3 puis en Moto2. Mais, comme de nombreux champions, il a eu le mérite de s'accrocher pour ne pas perdre de vue son objectif. Après avoir caressé l'espoir en 2019 (5eme), le Niçois a conquis son rêve en 2021, rendu possible grâce à son arrivée au sein de l'écurie officielle Yamaha. Cinquième au Qatar lors de la première épreuve de la saison, Fabio Quartararo s'offre la deuxième course organisée à Doha (au terme de laquelle Johann Zarco finit deuxième) puis enchaîne avec le Grand Prix du Portugal et une belle troisième place acquise en France au Mans à la mi-mai. Tout au long du championnat, le pilote de 22 ans accroit son avance sur Francesco Bagnaia, solide concurrent dans la course au titre. Face au manque de rythme de Marc Marquez en raison de ses blessures et à l'absence de compétitivité de Mir, Rins ou Miller, le Français bénéficie d'un boulevard devant lui et empoche le titre à deux courses du dénouement.

Craintes pour 2022

Ce titre, le premier pour un Français dans la catégorie-reine, a ravi tout le contingent tricolore du paddock et évidemment Fabio Quartararo. Mais ne comptez pas sur lui pour fanfaronner l'an prochain, comme en témoigne sa sortie médiatique juste après le baisser de rideau de la saison, lors des essais de pré-saison organisés à Jérez de la Frontera. « Je ne dirais pas que je suis inquiet, mais les Ducati ont l'air d'être très rapides alors que nous n'avons pas fait de progrès, c'est certain. Il n'y a pas grand chose de positif à tirer de cette journée. » Sous contrat jusqu'à la fin de la saison prochaine, Fabio Quartararo se sait en position de force pour négocier une éventuelle prolongation alors qu'il se murmure qu'Honda serait prêt à faire des sacrifices pour l'enrôler, en lieu et place d'un certain Marc Marquez, sextuple champion du monde de la discipline mais sur la pente descente après avoir cumulé les problèmes physiques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.