La polémique enfle sur les chaussures à carbone

La polémique enfle sur les chaussures à carbone ©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 06 décembre 2023 à 00h01

L'usage des chaussures à carbone, au fond, ne s'apparente-t-il pas à une forme de triche ?



Il n'y a pas de mystère : l'explosion des chronos sur le marathon, depuis quelques années, tient en bonne partie dans l'amélioration fulgurante des chaussures en carbone, que ce soit chez Nike, Adidas ou les autres. Jimmy Gressier, dès 2019, parlait directement de "nuage sous les pieds". Pour nos confrères d'Eurosport, Stéphane Caristan (ancien recordman d'Europe du 110 m haies, en 13"20 de 1986 à 1988) détaille : "Pour avoir approché ces chaussures, sans jamais courir avec, il y a une position très particulière en fonction du type de course. Certains parlent de 2 ou 3% d'avantage mais c'est en fonction, aussi, du morphotype et de la manière de courir. Chez les femmes comme chez les hommes, elles sont hyper adaptées au profil des coureurs."

Caristan : "On est complètement propulsés"

C'est la propulsion qui est particulièrement exagérée grâce à cette technologique. Le consultant poursuit : "En extrapolant, on voit bien les effets d'une piste de thumbling en gymnastique, où certains sont capables de faire des doubles ou triples saltos presque sans efforts. Sur des pistes qui rebondissent, quand on attend le temps de renvoi, on est complètement propulsés dans le sens opposé de la poussée. C'est un peu le même principe avec ces chaussures."

Les athlètes sont poussés vers l'avant à chaque fois qu'ils posent le pied à terre, et savoir comment le faire au mieux afin de bénéficier de la propulsion la plus importante est très vite devenu une technique à part entière, nouvelle composante incontournable des courses de fond. Les délais de récupération en sont d'autant plus facilités, particulièrement pour ceux qui ne possédaient pas à la base ces qualités intrinsèques de bondissement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.