Ironman : Laidlow, vice-champion du monde, peut voir grand

Ironman : Laidlow, vice-champion du monde, peut voir grand©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 10 octobre 2022 à 13h50

Sam Laidlow a épaté le monde de l'Ironman ce week-end lors des championnats du monde. A 23 ans, son potentiel était déjà largement reconnu et il tient enfin ce résultat qui doit lancer sa carrière vers de potentiels sommets.



Les Mondiaux d'Ironman se tenaient ce week-end à Hawaii. Si le Norvégien Gustav Iden en a été la véritable star en 7h40'24" (nouveau record de la compétition), le Français Sam Laidlow a aussi fait parler de lui en prenant la deuxième place à deux minutes. Il a longtemps mené la course - 3,8 km de natation, 180 km de vélo et un marathon pour terminer - mais n'a pas pu tenir sur la fin. A noter également la septième place de Léon Chevalier à 15'28" du vainqueur et la neuvième place de l'ancien nageur Clément Mignon (médaillé d'argent olympique sur 4x100 m en 2016) à 16'34".

"Beaucoup de parents auraient dit d'aller se trouver un vrai travail"

La France est la seule à placer trois représentants dans le top 10, alors que le grand favori norvégien Kristian Blummenfelt n'a pu faire mieux que troisième à 2'59" de son compatriote en tête. Le natif d'Angleterre, qui a grandi dès l'âge de trois ans dans les Pyrénées-Orientales, où ses parents ont mis en place un camp de triathlon à Amélie-les-Bains, visait simplement les huit heures. Dans un premier temps...


Il "remercie sa famille pour tout" (pour 220triathlon.com) : "Enfant, je voulais gagner cette course, et beaucoup de parents auraient dit d'aller se trouver un vrai travail. Il y a des moments où j'ai voulu arrêter, mais ils m'ont dit que j'avais ça en moi. Ça représente tellement... J'ai mis plus de huit minutes au précédent record de Jan Frodeno, mais ça n'a pas suffi. J'ai connu des courses où je faisais du bon vélo, mais je m'écroulais au 35eme kilomètre du marathon, cette fois j'avais de bonnes jambes. Je savais que j'en étais capable, mais c'est spécial de le faire." On l'a compris, cette deuxième place sonne comme une victoire tant elle est porteuse d'immenses perspectives pour la suite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.