Vendée Globe : Le Cam philosophe face au "manque de temps"

Vendée Globe : Le Cam philosophe face au "manque de temps"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le lundi 08 février 2021 à 23h29

Jean Le Cam a beau avoir vécu un Vendée Globe terriblement éprouvant, au-delà même du sauvetage de Kevin Escoffier, le navigateur soixantenaire tire une certaine leçon de son expérience de cette édition 2020-2021.



Alors qu'il semblait exténué à l'arrivée de son Vendée Globe, Jean Le Cam tempère un peu après dix jours de repos : "On fait beaucoup d'allées et venus entre la Bretagne et Paris, car on a beaucoup d'obligations médiatiques. On est toujours dans l'action, tout seul sur le bateau, c'est plutôt agréable et sympa de faire partager notre aventure aux gens. Là on continue aussi, on le fait vivre encore." Le doyen de la flotte estime toujours, avec bonhomie, avoir terminé à "la place du con" : "Dans le système sportif, c'est soit deuxième où on ne gagne pas, soit quatrième car on rate le podium. Et des places du con, j'en ai fait un paquet. J'avais dit ça quinze jours avant l'arrivée, voilà je me dédouane un peu... Je prends la place du con pour que personne d'autre ne l'aie."

S'il a souffert avec son petit bateau sans foils, le recul commence déjà à lui faire apprécier l'expérience : "Il ne faut pas aller trop vite, trop loin. Personne ne nous regardait, on était les vilains petits canards. Au final, on a fait ce qu'on a fait, et c'est aussi un exemple : le manque de moyens a peut-être évité qu'on fasse des bêtises. Avec trop de moyens, parfois, on ne maîtrise pas vraiment, on ne contrôle pas et on manque de temps pour tout valider. On peut toujours trouver de l'argent, mais il y a une chose qu'on n'arrête jamais dans la vie, c'est le temps. Et ça, il ne faut jamais l'oublier." Au-delà de sa remarquable à l'arrivée, au coeur de ce fameux sprint final échevelé, Le Cam avait défrayé la chronique en début de course en prenant la tête malgré la prétendue vétusté de sa monture.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.