Vendée Globe : Et si Herrmann gagnait... sans gagner ?

Vendée Globe : Et si Herrmann gagnait... sans gagner ?©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 25 janvier 2021 à 21h15

Avec six heures de bonification qui lui seront enlevées à l'arrivée du Vendée Globe, Boris Herrmann pourrait être un vainqueur très particulier. L'Allemand n'a jamais occupé la première position. Le verdict est imminent.



Mercredi, Boris Herrmann pourrait remporter le Vendée Globe... sans franchir la ligne en premier. En effet, l'Allemand bénéficie toujours de ses six heures de bonification après s'être dérouté, fin novembre, pour tenter d'aller secourir Kevin Escoffier dans l'océan Indien - finalement récupéré par Jean Le Cam, qui compte encore plus de temps de récupération. "Gagner sans avoir mené, c'est un peu dommage, mais ce sont les règles du jeu et il faut l'accepter, explique l'Allemand à Ouest-France. On a tous reçu nos compensations, ça a été bien réfléchi par le jury, je trouve ça correct et juste." Yannick Bestaven, le troisième à avoir reçu du temps dans cette opération, récupèrera lui dix heures. Alors que Louis Burton et Charlie Dalin continuent de mener la flotte, lui aussi pourrait souffler la gagne sur le fil.


Bestaven évoque lui "un scénario à la Hollywood", qui "donne envie de s'arracher jusqu'au bout pour offrir un beau spectacle" selon Burton. Bestaven, s'il venait lui aussi à gagner alors qu'un autre concurrent arriverait physiquement en premier aux Sables-d'Olonne, provoquerait peut-être moins de remous car il a animé et mené ce Vendée Globe. C'est aussi tout l'enjeu, donc, de ce final absolument palpitant : quelle sera la réaction globale si Herrmann finit par s'imposer ? "A ce stade, tout peut encore se passer", conclut ce dernier, qui pourrait devenir le premier skipper étranger à remporter le fameux tour du monde en solitaire, pour sa neuvième édition. "Il n'y a rien de plus excitant que ça, vraiment ! Ce sera incroyablement serré."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.