Vendée Globe : Dalin à moins de 200 milles, Joschke cherche un port

Vendée Globe : Dalin à moins de 200 milles, Joschke cherche un port©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 10 janvier 2021 à 09h28

Charlie Dalin (Apivia) compte désormais moins de 200 milles de retard sur le leader du Vendée Globe Yannick Bestaven (Maitre Coq IV). De son côté, Isabelle Joschke (MACSF), qui a abandonné samedi, cherche un endroit pour faire accoster son bateau.


Tout va bien pour Charlie Dalin (Apivia), le deuxième du Vendée Globe, qui a encore repris du temps au leader Yannick Bestaven (Maitre Coq IV) pendant la nuit et se retrouve désormais à 189 milles, alors que la tête de la flotte longe les côtes brésiliennes. "La mer était bien rangée. Elle était très peu formée et l'angle était bon : j'ai enfin exprimé le potentiel du bateau, c'était agréable de retrouver des vitesses dignes de lui, s'est réjoui Dalin lors d'une vacation. Le vent est tombé ce soir, on est un peu dans l'influence d'une petite bulle qui devrait s'évacuer dans la journée en se décalant vers l'Est. J'ai (ce matin) du vent qui n'est pas prévu, cela me permet d'aller à 11 nœuds sur un angle correct, c'est une bonne nouvelle. Yannick (Bestaven) est reparti : il a réussi à se dépêtrer de la bulle qui me gêne actuellement, mais je suis content d'avoir réduit autant l'écart. L'élastique devrait se tendre à nouveau, jusqu'au front froid de Cabo Frio qui se dresse devant nos étraves. Les passages dans ce front froid changent, de modèle en modèle, ce n'est pas évident de trouver la bonne trajectoire."

Joschke à la recherche d'un point de chute

Derrière, Damien Seguin (Groupe Apicil) a repris la troisième place à Thomas Ruyant (LinkedOut), mais seulement 11 milles séparent les deux bateaux. Un peu plus loin, Alan Roura (La Fabrique) et Arnaud Boissières (La Mie Câline - Artisans Artipôle) sont l'un à côté de l'autre à la 14eme et 15eme place et devraient être les prochains à franchir le cap Horn. Sébastien Destremau (Merci), 26eme, est désormais au sud de la Tasmanie et ferme la marche, à 7100 milles de Bestaven. De son côté, Isabelle Joschke (MACSF), qui a dû se résoudre à l'abandon samedi soir en raison d'un problème de quille, va désormais tenter de trouver un port où ramener son bateau. Elle va bénéficier de l'aide du météorologue du Vendée Globe et la direction de course pour la guider au mieux, malgré sa quille qui n'est plus fixe.

VOILE / VENDEE GLOBE 2020-2021
Pointage à 9h00 (heure française) - Dimanche 10 janvier 2021
1- Yannick Bestaven (FRA/Maître CoQ IV*) à 4 964,22 milles de l'arrivée
2- Charlie Dalin (FRA/Apivia*) à 189,36 milles du leader
3- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) à 266,95
4- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut*) à 277,98
5- Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2*) à 351,88
6- Benjamin Dutreux (FRA/Omia-Water Family) à 476,72
7- Jean Le Cam (FRA/Yes We Cam !) à 496,16
8- Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco) à 513,27
9- Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group*) à 518,84
10- Maxime Sorel (FRA/V and B-Mayenne) à 627,24
...

Pour avoir participé à l'opération de récupération de Kevin Escoffier, trois navigateurs bénéficieront d'une compensation à l'arrivée, qui sera réduite de leur temps de course :

- Jean Le Cam (Yes We Cam !) récupérera 16 heures et 15 minutes
- Yannick Bestaven (Maître CoQ IV) récupérera 10 heures et 15 minutes
- Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco) récupérera 6 heures

Abandons :
Nicolas Troussel (FRA/Corum L'Epargne*) : démâtage, après 7 jours de course
Alex Thomson (GBR/Hugo Boss*) : avarie de safran, après 20 jours de course
Kevin Escoffier (FRA/PRB*) : voie d'eau, après 22 jours de course
Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec*) : foil endommagé après rencontre avec un OFNI, après 25 jours de course
Samantha Davies (GBR/Initiatives-Cœur*) : quille endommagée, après 26 jours de course
Fabrice Amedeo (FRA/Newrest - Art et Fenêtres*) : avarie informatique, après 33 jours de course
Isabelle Joschke (FRA-ALL/MACSF) : quille endommagée, après 62 jours de course

* bateau équipé de foils

Vos réactions doivent respecter nos CGU.