ATP - Indian Wells : Djokovic forfait

ATP - Indian Wells : Djokovic forfait©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien Canot, Media365, publié le lundi 06 mars 2023 à 08h18

Novak Djokovic ne disputera pas le Masters 1000 d'Indian Wells, qui débutera mercredi en Californie. Le numéro 1 mondial, qui refuse toujours de se faire vacciner contre le Covid-19, n'a pas obtenu la dérogation qu'il avait demandée aux autorités. Il est donc contraint de déclarer forfait, comme il devra très probablement renoncé également au Masters 1000 de Miami.


Le grand retour de Novak Djokovic sur le sol américain attendra. En dépit du soutien de la Fédération américaine de tennis comme des organisateurs du tournoi de l'US Open, qui avaient tous deux appuyé il y a quelques jours encore la demande du numéro 1 mondial pour pouvoir entrer sur le territoire sans être vacciné contre le Covid-19, le Serbe ne pourra finalement pas disputer le tournoi d'Indian Wells, le premier des deux Masters 1000 de la tournée US, qui députera mercredi en Californie. Pour pouvoir participer au rendez-vous sans être vacciné alors que Washington interdira au moins jusqu'à mi-avril l'entrée aux voyageurs dans le même cas que Djokovic, le "Djoker", cinq fois vainqueur de l'épreuve, avait tenté d'obtenir une dérogation spéciale. Elle lui a été refusée, et le vainqueur du dernier Open d'Australie, qui n'a plus mis les pieds aux Etats-Unis depuis sa finale perdue à New York il y a deux ans, n'a donc eu d'autre choix que de déclarer forfait à quelques heures du tirage au sort, comme il l'avait laissé entendre après sa défaite en demi-finales à Dubaï contre Daniil Medvedev vendredi dernier. "Si cette demande m'est refusée, je me retirerai du tournoi bien sûr."

Djokovic devrait manquer Miami également

De la même façon, il faut d'ores et déjà s'attendre à ce que Djokovic, qui s'est également imposé à cinq reprises en Floride, soit obligé de très vite renoncer à participer au Masters 1000 de Miami (22 mars au 2 avril). Le règlement qui vaut pour Indian Wells est en effet le même en ce qui concerne Miami, sur lequel tout joueur refusant toujours de se faire vacciner ou ne l'étant toujours pas encore peut se préparer à tirer un trait. Djokovic, privé pour cette raison de l'Open d'Australie l'année dernière mais aussi du dernier US Open, fait partie de ce cercle très fermé. Et il continue à en faire les frais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.