Sinner : « Être plus imprévisible sur le terrain »

A lire aussi

Aurélien Canot, Media365, publié le mardi 11 juin 2024 à 10h52

Devenu lundi au lendemain de Roland-Garros numéro 1 mondial pour la première fois de sa jeune carrière, Jannik Sinner espère rester au sommet le plus longtemps possible. L'Italien sait que cela passera par sa capacité à savoir davantage surprendre ses adversaires sur le court, et c'est ce à quoi le vainqueur du dernier Open d'Australie souhaite s'atteler très vite.

Prendre les commandes de la planète tennis à seulement 22 ans est une chose. Pouvoir les conserver en est une autre. Promu nouveau numéro 1 mondial pour la première fois de sa vie au lendemain de ce Roland-Garros remporté par Carlos Alcaraz, son dauphin au classement, Jannik Sinner le sait. Le jeune Italien qui avait remporté en janvier dernier à Melbourne en triomphant lors de l'Open d'Australie son premier titre dans un tournoi du Grand Chelem a également conscience qu'il ne pourra prétendre à rester au sommet de la hiérarchie que s'il propose de nouvelles choses dans son jeu. Sinner, éliminé en demi-finales Porte d'Auteuil vendredi dernier par Alcaraz, futur vainqueur, à l'issue d'un très beau combat conclu en cinq sets alors qu'une blessure à une hanche l'avait longtemps rendu incertain pour l'épreuve, ne cache pas qu'il souhaite faire d'une pierre deux coups. A savoir bonifier encore son tennis en lui apportant une nouvelle touche qui lui permettrait de surprendre encore davantage ses adversaires sur le court mais aussi rester le plus longtemps possible dans ce trône de numéro 1 mondial qui semblait il y a peu encore appartenir à Novak Djokovic, désormais troisième.

Sinner : "J'ai tout à perdre, mais c'est ça qui est excitant"

"Il faut travailler pour avoir des solutions différentes sur le terrain et j'espère que ce sera ma prochaine étape. Dans les prochains mois, je veux apprendre à me préparer à être plus imprévisible sur le terrain", avoue Sinner, pas peu fier néanmoins d'être aujourd'hui le meilleur joueur du monde. "Être numéro un est une grande réussite (...) C'est un rêve devenu réalité, mais d'un autre côté, je dois maintenant faire face à de nouveaux défis." Un challenge qui n'est visiblement pas pour lui déplaire. "Mes adversaires n'ont plus rien à perdre contre moi, tandis que moi, j'ai tout à perdre, mais c'est ce qui est excitant."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.