Masters Next Gen : Fils, premier demi-finaliste français de l'épreuve, poursuit son sans-faute et termine premier de son groupe

Masters Next Gen : Fils, premier demi-finaliste français de l'épreuve, poursuit son sans-faute et termine premier de son groupe ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien Canot, Media365, publié le jeudi 30 novembre 2023 à 18h00

Déjà qualifié pour les demi-finales du Masters Next Gen, ce jeudi à Jeddah (Arabie Saoudite), avant même d'entrer sur le court pour affronter Dominic Stricker, Arthur Fils, premier Français à atteindre le dernier carré dans l'histoire de cette compétition dont il est l'immense favori cette année, a poursuivi son carton plein en s'offrant une troisième victoire en trois matchs (4-2, 3-4, 4-2, 4-3), face au Suisse. Premier du groupe, le Francilien affrontera le 2eme de l'autre poule pour une place en finale.



Arthur Fils (19 ans) poursuit son carton plein à Jeddah (Arabie Saoudite). Déjà vainqueur de ses deux premiers matchs dans ce Masters Next Gen, plus tôt dans la semaine, le Français, toujours invaincu, a continué son sans-faute en remportant ce jeudi son troisième match en autant de rencontres disputées, aux dépens de Dominic Stricker (4-2, 3-4, 4-2, 4-3 en 1h48 de jeu). Le numéro 36 au classement mondial, assurément l'immense favori de cette épreuve à laquelle il participe pour la première fois, a pris du même coup sa revanche face au Suisse, qui l'avait éjecté du tournoi sur terre battue de Gstaad en juillet dernier. Battu dans les deux jeux décisifs (à chaque fois sur le score de 7-4) de ce match ce jour-là, Fils, qui a de nouveau célébré sa victoire à la manière du "local" Cristiano Ronaldo, a assez nettement dominé jeudi le tombeur de Stefanos Tsitsipas lors du dernier US Open. Le grand espoir français pris en main tout récemment par un tandem d'ex-champions composé de Sergio Bruguera et de l'ancien capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis Sébastien Grosjean n'a fait aucun cadeau au 94eme au classement.

Fils savait qu'il était qualifié 

Le mieux classé de nos représentants à l'heure actuelle derrière Ugo Humbert et Adrian Mannarino aurait pourtant pu lever le pied. A l'exception de terminer premier de ce groupe vert - et ainsi d'être certain d'affronter en demi-finales le deuxième de l'autre poule - et de rester invaincu, ce troisième match ne représentait en effet pas de réel enjeu pour Fils. La victoire dans le premier match du jour de l'Italien Nardi face à son compatriote Cobolli a ainsi propulsé le natif de Courcouronnes dans le dernier carré. Une grande première pour un joueur français. Mais le finaliste malheureux du tournoi d'Anvers le mois dernier est coutumier du fait. En se qualifiant pour les demi-finales du tournoi de Montpellier en février - et ce deux semaines avant d'en faire de même à Marseille - Fils était devenu le plus jeune demi-finaliste français dans un tournoi ATP depuis Richard Gasquet à Metz en 2004. "Je veux tout gagner et prendre du plaisir sur le court", a avoué le Français après cette nouvelle victoire, confiant au passage qu'il savait qu'il était qualifié avant d'entrer sur le court pour faire face à Stricker. "Mais j'étais peut-être encore plus concentré". Et plus qu'à deux marches également d'inscrire son nom au palmarès.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.