ATP - Bâle : Après Tsitsipas, Stricker s'offre Ruud

ATP - Bâle : Après Tsitsipas, Stricker s'offre Ruud©Panoramic, Media365

Aurélien Canot, Media365, publié le jeudi 26 octobre 2023 à 20h55

Contrairement à ce qu'il pouvait imaginer, Ugo Humbert, qualifié jeudi pour les quarts de finale du tournoi de Bâle, n'affrontera pas le numéro 8 mondial Casper Ruud. Le Norvégien s'est fait surprendre par le jeune Suisse Dominic Stricker, 96eme au classement mais 8eme de finaliste du dernier US Open, où il s'était offert le luxe de faire chuter Stefanos Tsitsipas.


Casper Ruud tombé dans les mailles du filet du jeune Suisse au 2eme tour à Bâle. Ou quand on reparle de Dominic Stricker. A 21 ans, le jeune Suisse habitué du circuit Challenger avait créé la sensation lors du dernier US Open en se hissant jusqu'aux 8emes de finale, avant de payer toute sa dépense physique et ses efforts pour en arriver là contre l'Américain Taylor Fritz, 9eme mondial. Mais auparavant, ce joueur totalement inconnu, à part peut-être chez lui en Suisse, avant le début du tournoi avait crevé l'écran. D'abord en réussissant à s'inviter dans le grand tableau alors qu'il avait été contrat de disputer les qualifications, puis en alignant les exploits par la suite. Stricker, qui ne faisait alors même pas partie du Top 100, avait certes joué un vilain tour à l'un de nos Français Benjamin Bonzi, privant du même coup le Gardois d'un premier quatrième tour en carrière dans un tournoi du Grand Chelem. Toutefois, celui qui avait déjà fait parler de lui lors du dernier Wimbledon en s'offrant un 2eme tour (perdu contre Frances Tiafoe) là aussi en ayant dû s'extirper des qualifications, avait surtout provoqué un coup de tonnerre sur New York en signant la plus belle victoire de sa jeune carrière contre Stefanos Tsitsipas, excusez du peu. Néanmoins, depuis la fin de sa superbe aventure sur les courts de Flushing Meadows, Stricker n'avait plus gagné un match, ni dans les tournois Challenger (il s'était fait sortir d'entrée à Mouilleron-le-Captif comme à Bratislava) ni pour son retour sur le circuit ATP, à l'occasion du tournoi d'Anvers, ni même en Coupe Davis, avec des défaites contre Adrian Mannarino et Kokkinakis avec le maillot suisse sur ses épaules.

Humbert est prévenu

Il avait donc fallu attendre un mois et demi et ses débuts chez lui à Bâle pour voir le cogneur suisse, poussé par les spectateurs locaux, renouer avec la victoire, contre le modeste Libanais Benjamin Hassan, 163eme au classement. Un succès qui constituait tout sauf une garantie pour le natif de Grosshochstetten, surtout au moment de retrouver un cador du circuit pour la première fois depuis New York. Comme lors du dernier US Open, Stricker, aujourd'hui 96eme à l'ATP, a pourtant joué crânement sa chance contre Ruud, qu'il a dominé en trois sets (6-4, 3-6, 7-6), le tout en remportant le premier set et en écrasant (7-1) le 8eme mondial dans le jeu décisif final. Ugo Humbert, vainqueur plus tôt dans la douleur de Nicolas Jarry, s'attendait probablement à affronter le Norvégien, qui voit pratiquement là ses chances de disputer le Masters s'envoler. Il devra se défaire de Dominic Stricker, de surcroît sur ses terres. En espérant pour le Lorrain, qu'il aura en face de lui le Stricker des mauvais jours, et non celui qui a ajouté jeudi Ruud à son tableau de chasse après avoir déjà croqué Tsitsipas il y a peu de temps, et à qui Roger Federer en personne promet un avenir radieux. C'est dire...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.