Voile : Record de la traversée de la Manche sur catamaran pour Bourgnon et Melot

Voile : Record de la traversée de la Manche sur catamaran pour Bourgnon et Melot©Agence July29 Sports Management, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 30 août 2022 à 15h15

A la barre d'un catamaran de moins de 20 pieds, le duo composé d'Yvan Bourgnon et Paul Melot est parvenu à battre ce dimanche le record de la traversée de la Manche, effectuée en moins de neuf heures entre l'Ile de Wight et Dinard.



25 ans après, Yvan Bourgnon s'est offert un nouveau record de la traversée de la Manche. Alors que c'était avec son frère Laurent su un trimaran de la catégorie des moins de 60 pieds qu'il avait réalisé une telle performance en 1997, c'est à une autre échelle que le navigateur a récidivé ce dimanche. Associé à Paul Melot, responsable composite dans l'équipe Corum L'Epargne, c'est à bord d'un catamaran de moins de 20 pieds que le skipper franco-suisse a réalisé une telle performance. Partis de Cowes, sur l'Ile de Wight, les deux navigateurs ont rallié Dinard en 8 heures, 37 minutes et 19 secondes, un record qui doit encore être validé par le Conseil Mondial des Records de Vitesse à la Voile (WSSRC). A cette occasion, Yvan Bourgnon et Paul Melot ont effacé des tablettes le temps de 11 heures, 22 minutes et 47 secondes établi le 2 juin dernier par Dominique Tamalet et Jean-Louis Jeannin. Un duo qui avait alors dépossédé du record... Yvan Bourgnon et son fils Mathis.

Bourgnon : « S'ils le battent...j'y reviendrai ! »

A l'arrivée du duo à Saint-Malo, Yvan Bourgnon n'a pas caché sa fierté d'avoir battu ce record et entend bien tenter à nouveau sa chance s'il devait être battu à l'avenir. « C'est l'un des records dont je suis le plus fier ! Je ne pensais pas qu'on pourrait aller à 50 km/h au large avec un bateau de six mètres, a confié le navigateur dans un communiqué. Après notre première tentative au début du mois de juillet avec mon fils Mathis, nous avons veillé tout l'été à trouver la bonne fenêtre météo. Celle-là était presque parfaite. Mathis ne pouvant se libérer, c'est Paul qui a embarqué avec moi et ça l'a fait parfaitement. J'ai adoré partager ce record avec lui qui est un marin incroyable. C'était de l'adrénaline à l'état pur, un record extrême comme je les aime. Cela m'avait trop manqué. J'espère vraiment que nos concurrents iront le chercher. S'ils le battent...j'y reviendrai ! » Paul Melot, de son côté, a confié avoir vécu « un truc unique et dingue en catamaran de sport », lui qui est habitué de longue date de ce type d'embarcation. « En temps normal, je suis entouré d'adversaires sur l'eau, là en mode record, c'est bien différent. Le chrono est immatériel, il n'a pas de représentation physique sur l'eau. Il faut pousser à fond et sans point de repère pour se jauger. D'Yvan, je connaissais le marin et l'aventurier, et j'avais confiance en sa stratégie et son analyse météo. Vu notre chrono, cela ne peut que se confirmer ! » Bon courage à ceux qui voudront faire mieux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.