Transat Jacques Vabre : Bestaven, vainqueur du Vendée Globe, abandonne, les premiers Ultim attendus dimanche

Transat Jacques Vabre : Bestaven, vainqueur du Vendée Globe, abandonne, les premiers Ultim attendus dimanche©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le vendredi 10 novembre 2023 à 14h17

Le vainqueur du dernier Vendée Globe Yannick Bestaven et son co-skipper Julien Pulvé ont été contraints d'abandonner la Transat Jacques Vabre, en raison d'un problème sur leur Imoca Maitre Coq.


Dans un an, jour pour jour, l'édition 2024-25 du Vendée Globe partira des Sables d'Olonne. Hasard du calendrier, c'est ce vendredi que Yannick Bestaven, le vainqueur du dernier tour du monde en solitaire, a été contraint d'abandonner la Transat Jacques Vabre, qu'il disputait avec Julien Pulvé, sur Maitre Coq. Le duo se trouve depuis jeudi soir à Vigo, en Espagne, où il devait réparer une grand-voile déchirée dès la première nuit à bord, mardi dans la Manche. Mais les dégâts se sont révélés plus importants que prévu lors de l'inspection du bateau. « Une des cloisons structurelles, dans la soute avant, a cassé en compression, à la suite des vitesses élevées et aux chocs répétés après le passage de Ouessant. Nous avons enregistré des vitesses de 25 noeuds à 70° du vent, dans une mer de 4 à 5 mètres ! Le bateau a été durement éprouvé », a raconté Yannick Bestaven, qui ne souhaite prendre aucun risque avec son bateau à un an du Vendée Globe. "Ce n'est pas facile à accepter. Il y a beaucoup de tristesse. Nous devons nous rendre à l'évidence : même avec la meilleure volonté, la réparation de la cloison va prendre du temps et, en plus, il s'agira d'une réparation de fortune, temporaire, qui nécessitera, cet hiver, un chantier pour une consolidation parfaite. Si nous repartions sur cette Route du Café - de toutes façons en mode entrainement puisque nos concurrents directs sont déjà loin - nous ne pourrions pas tirer la quintessence de notre Maître CoQ V", poursuit le double vainqueur de la Transat Jacques Vabre (en 2011 et 2015), mais dans la catégorie Class40. Les Imoca poursuivent donc leur route sans l'un des outsiders qu'était Maitre Coq. Le leader, Charal 2, skippé par Jérémie Beyou et Franck Cammas, est actuellement entre le Portugal et Madère, et compte 24 milles d'avance sur Teamwork.net (Justine Mettraux et Julien Villion). Les premiers dans cette catégorie sont attendus dans huit jours en Martinique.

Maxi Banque Populaire XI file vers la victoire

En revanche, les bateaux les plus rapides de cette Transat, les Ultim, sont attendus dès dimanche. Ce sont toujours Armel Le Cléac'h et Sébastien Josse, sur Maxi Banque Populaire XI, qui sont aux commandes, avec 53 milles d'avance sur François Gabart et Tom Laperche, sur SVR Lazartigue. Les trois Ocean Fifty encore en course ont quant à eux atteint les Canaries et leur ETA (date d'arrivée prévue) est annoncée pour le 17 novembre. La course est toujours menée par Thibaut Vauchel-Camus et Quentin Vlamynck sur Solitaire en Peloton, avec 120 milles d'avance sur Fabrice Cahierc et Aymeric Chappellier sur Réalités. Enfin, les premiers Class40 sont en direction de Madère et la flotte est menée par Achille Nabout et Gildas Mahé sur Amarris, avec 28 milles d'avance sur Matthieu Perrault et Kévin Boch sur Inter Invest. Le vainqueur est attendu le 22 novembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.