Biathlon : J.T.Boe admet être en dedans depuis le début de la saison

Biathlon : J.T.Boe admet être en dedans depuis le début de la saison ©Panoramic, Media365

Mathieu Warnier, Media365 : publié le dimanche 03 décembre 2023 à 22h30

Alors qu'il a écrasé la concurrence la saison passée, Johannes Thingnes Boe connait une entame d'exercice 2023-2024 loin de ses attentes. Le Norvégien concède ne pas être au meilleur de sa forme mais assure également qu'un changement technique a des conséquences sur lui.



Johannes Thingnes Boe n'est que l'ombre de lui-même. S'il a pris part à la victoire des Norvégiens sur le relais d'Östersund, après être monté sur le podium du relais mixte, le vainqueur du gros Globe de Cristal la saison passée n'a pu faire mieux qu' une troisième place lors de l'individuel. Ce week-end, après avoir terminé 18eme du sprint, le Norvégien n'est remonté que jusqu'au 15eme rang lors de la poursuite. Interrogé ce samedi par la chaîne de télévision NRK, Johannes Thingnes Boe n'a pas été tendre avec lui-même. « J'étais trop mauvais sur la piste et le pas de tir, a-t-il confié avec franchise. On peut dire ce que l'on veut, mais je ne suis pas meilleur que ce que la liste des résultats montre. Je dois admettre que je suis un peu en retard l'an dernier. C'est terriblement embêtant, mais c'est un défi et je dois essayer de le relever. » Si son niveau de performance est insuffisant, le Norvégien donne une autre explication potentielle à son manque de résultats.

J.T.Boe : « Avant, on pouvait skier sans forcer »

En effet, à l'image de la décision prise par la Fédération Internationale de ski (FIS), l'Union Internationale de biathlon (IBU) interdit depuis le début de la saison l'utilisation du fluor dans la préparation des skis afin de protéger l'environnement. « Je pense qu'il y a eu une grande différence avec les farts sans fluor par rapport à avant. Avant, on pouvait skier sans forcer avec haut du corps, a affirmé Johannes Thingnes Boe. Aujourd'hui je ne pense pas que tu puisses plus le faire, simplement je suis tout simplement trop faible. J'ai juste besoin de gagner plus de muscle. » Faisant un parallèle avec son frère Tarjei, le Norvégien assure que ce dernier est plus costaud que lui « sur la durée ». De son côté, l'aîné des deux ne s'inquiète pas pour son cadet. « Nous le soutenons, nous sommes tous avec lui et c'est celui que nous considérons comme le meilleur de l'équipe, donc il reviendra rapidement », a confié Tarjei Boe. Il faudra attendre le week-end prochain et le sprint d'Hochfilzen pour voir si une solution a pu être trouvée afin de redresser la barre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.