Biathlon - Relais d'Östersund (H) : La Norvège s'impose devant la France

Biathlon - Relais d'Östersund (H) : La Norvège s'impose devant la France ©Panoramic, Media365

Aurélien Canot, Media365, publié le jeudi 30 novembre 2023 à 17h04

Meilleure équipe au monde sur la spécialité, la Norvège, une nouvelle fois impériale, a remporté le premier relais masculin de la saison, ce jeudi à Östersund (Norvège). La France, grâce à un superbe dernier relais de Quentin Fillon Maillet, termine à une très belle deuxième place, devant l'Allemagne.


La France encore sur le podium. Cinq jours après le succès sur le premier relais mixte de la saison d'un quatuor composé de Justine Braisaz-Bouchet, Lou Jeanmonnot, Quentin Fillon Maillet et Emilien Jacquelin, les Bleus ont fait encore mieux en se classant à une très belle deuxième place cette fois du premier relais masculin de la saison, ce jeudi à Östersund. Longtemps troisième derrière la Norvège et l'Allemagne, contrainte de chambouler sa composition au tout dernier moment, le relais français, composé d'Eric Perrot, qui remplaçait Emilien Claude, malade, Emilien Jacquelin, Fabien Claude, troisième la semaine dernière du relais simple aux côtés de Julia Simon, et de nouveau Fillon Maillet, a arraché la deuxième place aux Allemands au cours de l'ultime passage, mené par Fillon Maillet. Tandis que Johannes Kühn a coincé au tir debout, le lauréat du gros globe de cristal d'il y a deux ans a réussi un magnifique 5 sur 5 qui a permis aux Tricolores, champions du monde en titre de la spécialité, de s'inviter in extremis à la deuxième place de ce premier relais. Une deuxième place au goût de victoire ou presque. La Norvège, déjà victorieuse du dernier relais de la saison dernière, sur cette même neige d'Östersund, n'a en effet laissé aucune chance à ses concurrents. Et si le premier relais norvégien très moyen de la part d'Endre Stroemsheim pouvait encore laisse un espoir aux autres pays, Tarjei Boe et surtout son frère Johannes se sont attachés à mettre rapidement fin au suspense en ce qui concernait la première place.

Perrot : "Je me suis vraiment fait plaisir"

Le quadruple vainqueur du classement général de la Coupe du monde a permis aux siens de prendre le large à l'issue d'un tir debout assez exceptionnel. Il ne restait alors plus à Vetle Christiansen, dernier relayeur norvégien, à gérer la nette avance de son équipe. Ce que l'intéressé a fait avec beaucoup de sérieux, tandis que, derrière, la bataille des poursuivants était donc remportée sur le fil par cette équipe de France en tête après le premier relais, qui aurait dû revenir à Emilien Claude et dont s'est finalement chargé Perrot, le plus jeune des frères Claude, malade, ayant dû déclarer forfait. "J'étais très heureux de pouvoir prendre ce rôle ce matin, au dépit d'Emilien malheureusement et je me suis vraiment fait plaisir", avouait après-coup sur La Chaîne L'Equipe l'invité de dernière minute du jour. Emilien Jacquelin, deuxième relayeur (mais c'était prévu pour lui), a moins brillé, la faute à une petite mésaventure sur le pas de tir. "Lorsque je réarme, la balle se coince un peu donc elle me sort de ma cadence de tir et je la rate derrière malheureusement, mais l'intention et l'énergie que j'avais sur le tir sont les bonnes". Les Français, en tête après le premier relais, en ont été quitte pour reculer en troisième position. La suite, vous la connaissez, après un passage très propre de Fabien Claude ("Les skis c'était bien, au niveau du tir, il y a encore des réglages, mais ça s'est bien passé"), "QFM" a exploité magnifiquement ses énormes qualités au tir debout pour rafler la deuxième place aux Allemands.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.