Saut à ski (F) / Pagnier : «Un rêve de petite fille»

Saut à ski (F) / Pagnier : «Un rêve de petite fille» ©Panoramic, Media365

Aurélien Canot, Media365, publié le lundi 04 décembre 2023 à 12h07

Lors d'un week-end extraordinaire pour les sports d'hiver français, Joséphine Pagnier, victorieuse de la manche de Lillehammer, est devenue à 21 ans la première sauteuse française a s'imposée dans une épreuve de Coupe du monde depuis le succès de Coline Mattel à Sapporo dix ans plus tôt. La Doubienne a le sentiment de réaliser un rêve, plus encore avec le dossard jaune de leader accroché à sa combinaison.


Un premier podium en Coupe du monde, puis une victoire récompensée du dossard jaune de leader provisoire du classement général... Au même titre que la biathlète Lou Jeanmonnot, auteur d'un retentissant doublé à Östersund ou d'une Clara Direz toute proche (il s'en est fallu de six centièmes) de grimper sur le podium du géant de Mont-Tremblant alors qu'elle avait songé à mettre un terme à sa carrière en début d'année, Joséphine Pagnier, en lice à Lillehammer, est venue illuminer ce week-end que les sports d'hiver français ne sont pas près d'oublier. Dix ans après l'exploit de Colline Mattel à Sapporo en 2013, la jeune sauteuse française de 21 ans est devenue la deuxième Tricolore de l'histoire de la discipline (Mattel avait également remporté la manche de Sotchi en 2012 tandis que chez les hommes, seul Nicolas Dessum, également à Sapporo mais en 1995) à s'imposer dans une épreuve de Coupe du monde. Samedi, Pagnier avait déjà signé la plus belle performance de sa carrière, en terminant 2eme. Cela n'a manifestement pas comblé la Doubienne née à Pontarlier comme Jeanmonnot et qui a frappé encore plus fort le lendemain en grimpant cette fois sur la plus haute marche du podium, maillot jaune à la clé. Après-coup, l'autre héroïne française du week-end peinait à réaliser.

Pagnier : "Ma saison est déjà largement réussie"

"Pour moi, c'est énorme, c'est un rêve de petite fille. J'ai toujours regardé avec des étoiles plein les yeux les grands champions qui portaient le maillot jaune. Quand on me l'a donné, c'était vraiment beaucoup d'émotion", avouait au micro de FFSTV la sauteuse de Chaux-Neuve, avouant qu'elle n'aurait jamais imaginé se hisser aussi haut. "Je suis vraiment contente d'avoir fait ce que j'ai fait ce week-end. Je pense que même dans mes plus grands espoirs, je n'aurais jamais imaginé ça, je suis juste hyper contente. J'avais envie de ne pas avoir de regrets dès le premier week-end, en fait, et de vraiment y aller offensive (sic) et ça a payé." La médaillée d'argent des Jeux Olympiques de la jeunesse en 2019 espère bien évidemment qu'elle créera de nouveau la sensation lors de sa prochaine sortie, dans deux semaines à Engelberg (Suisse). Il ne s'agira toutefois que du bonus pour celle à qui l'on prédisait un grand avenir avant même son exploit du week-end. "Ma saison est déjà largement réussie, je n'ai plus qu'à sauter pour moi". Mais avec beaucoup de supporters derrière elle désormais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.