Judo - Championnats d'Europe : Agbegnenou, le coup dur avant les JO

Judo - Championnats d'Europe : Agbegnenou, le coup dur avant les JO©Panoramic, Media365
A lire aussi

Fabien Le Floc'h, Media365 : publié le samedi 04 novembre 2023 à 19h23

Sacrée championne du monde en mai à Doha pour la sixième fois de sa carrière, Clarisse Agbegnenou a connu une grande déception ce samedi à Montpellier en terminant les championnats d'Europe de judo sans médaille.



Elle est l'une des plus grandes chances de médaille pour la délégation française l'été prochain lors des Jeux Olympiques de Paris 2024. Mais Clarisse Agbegnenou est passée à côté de sa journée, ce samedi à Montpellier lors des championnats d'Europe de judo. La double championne olympique nourrissait évidemment de grandes ambitions dans la catégorie des moins de 63 kilos mais a été éliminée dès les quarts de finale par Laura Fazliu avant de perdre à nouveau en repêchages contre la Hongroise Szofi Ozbas.

« Cela me met la hargne »

Une grande déception pour la judokate française de 31 ans, qui n'a donc même pas pu combattre pour une médaille de bronze. C'est seulement la deuxième fois en neuf participations que Clarisse Agbegnenou n'obtient pas de médaille aux championnats d'Europe, après cinq titres (2013, 2014, 2018, 2019 et 2020) et deux médailles de bronze (2012 et 2015). Cela montre l'ampleur de l'échec pour la sextuple championne du monde, à quelques mois des Jeux Olympiques de Paris 2024. Dix-sept mois après la naissance de sa fille, Clarisse Agbegnenou avait confié cette semaine à la presse vouloir « gagner » et « mettre un impact, surtout physique » à ses concurrentes, « pour qu'elles se disent, ça y est elle est revenue ». C'est raté.

Quel sera l'impact de cette désillusion dans quelques mois à Paris ? Difficile de le savoir à l'heure actuelle. Mais la Française veut se servir de ces défaites. « Il y a beaucoup de frustration et je suis très déçue, a-t-elle reconnu ce samedi dans les colonnes du journal Le Monde. Mais je me dis que c'est bien aussi : cela me met la hargne. J'ai pas mal d'axes de travail pour m'adapter à des adversaires qui ont des styles de judo plus compliqués pour moi. (...) Mais je préfère perdre aujourd'hui qu'aux Jeux Olympiques où la frustration serait décuplée. A moi de me réveiller et d'aller chercher les cartes pour toutes les battre et avec la manière ». Tout l'enjeu des prochains mois pour Clarisse Agbegnenou sera aussi de se préparer physiquement pour les Jeux Olympiques, elle qui avait confié ne pas encore être à 100 %.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.