Lourds-légers : Goulamirian remet sa ceinture mondiale en jeu

Faraj Benlahoucine, Media365, publié le jeudi 15 février 2024 à 16h55

Le champion du monde français, Arsen Goulamirian, remettra son tire WBA en jeu le 30 mars à Los Angeles. Le protégé d'Oscar De La Hoya, le Mexicain Gilberto Ramirez, tentera de le destituer.

Actuellement, la France ne compte qu'un seul champion du monde de boxe. Dans la catégorie des lourds-légers (-90,7kg), Arsen Goulamirian règne au sommet de la fédération WBA. Acquis en 2018 contre le Belge Ryad Merhy (le dernier adversaire à avoir vaincu Tony Yoka chez les lourds), ce titre "Feroz" l'a remis en jeu et conservé quatre fois. La dernière fois c'était en 2022 au Cannet (Alpes-Maritimes) où il avait surclassé le Russe Aleksei Egorov aux points sur décision unanime des juges. Un cinquième candidat tentera le mois prochain de faire tomber le roi et de lui ravir sa couronne.

Il s'agira du Mexicain Gilberto Ramirez. C'est officiel depuis ce mercredi, le protégé d'Oscar De La Hoya défiera le Français à Los Angeles pour ce qui constituera son premier combat professionnel en Amérique. Cependant, cet affrontement programmé initialement le 16 mars aura lieu finalement le 30 mars. "El Zurdo", le gaucher dans la langue de Cervantes, a gagné ses lettres de noblesse dans la catégorie des lourds-légers après avoir dominé aux points une pointure, l'Américain Joe Smith. Ce triomphe lui a octroyé le droit de revêtir le costume de challenger légitime.

Goulamirian, un bilan frisant la perfection

Gilberto Ramirez a été champion du monde des super-moyens en 2016 face à l'Allemand Arthur Abraham. Il est monté ensuite chez les mi-lourds en 2019 avant de connaître son heure de gloire dès sa montée en lourds-légers. Il compte à ce jour, à 32 ans, une seule défaite, c'était face au Russe Dmitrii Bivol (45 victoires - 1 défaite). Arsen Goulamirian est quant à lui invaincu. À 36 ans, "Feroz" a dominé les 27 adversaires qui se sont dressés face à lui, dont 19 par K-O. Mais ces dernières années, le prodige du noble art tricolore a peu combattu. Sa victoire contre Aleksei Egorov remonte au mois de novembre 2022. Et avant ce duel, il avait pris le meilleur sur le Roumain Constantin Bejenaru à Marseille, le 28 décembre 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.