XV de France : Woki, quatre à la suite

XV de France : Woki, quatre à la suite©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 05 octobre 2023 à 19h55

Depuis le début de la Coupe du Monde, Fabien Galthié n'a utilisé qu'un seul joueur en tant que titulaire pour chacun des matchs du XV de France. Et il s'agit d'un deuxième-ligne, en l'occurrence Cameron Woki, ce qui est une rareté.



Cameron Woki est le seul joueur du XV de France qui, vendredi soir au coup d'envoi du match face à l'Italie (à Lyon), aura été titulaire sur les quatre rencontres du premier tour. C'est le premier deuxième-ligne de l'histoire des Bleus à accomplir une telle série sur ce Mondial, et même le premier tout court depuis 2011, où Aurélien Rougerie et Vincent Clerc avaient réussi cette performance individuelle - ils avaient même enchaîné ensuite jusqu'à la finale. Derrière, ils seront neuf à connaître leur troisième présence dans l'équipe de départ en quatre matchs : Thibaud Flament, le nouveau capitaine Charles Ollivon, Gaël Fickou, Damian Penaud, Louis Bielle-Biarrey, Thomas Ramos, Matthieu Jalibert, Anthony Jelonch et Uini Atonio (classés par temps de jeu depuis le début de la phase finale).

Le premier deuxième-ligne français titulaire jusqu'en finale ?

Ce grand chelem personnel est une rareté moderne et particulièrement pour un avant, toutefois il y en a eu quatre qui ont été titulaires en 1999 lors des six matchs jusqu'à la finale : le capitaine Raphaël Ibanez, Franck Tournaire, Marc Liévremont et Olivier Magne (ainsi que Richard Dourthe et Emile Ntamack). Encore mieux en 1987, époque où les remplacements n'étaient autorisés que sur blessure, puisqu'ils étaient cinq avants sur les sept à avoir accompli l'intégralité du parcours jusqu'à la finale en tant que titulaires : Pascal Ondarts, le capitaine Daniel Dubroca, Jean-Pierre Garuet, Laurent Rodriguez et Dominique Erbani (ainsi que Pierre Berbizier et Denis Charvet). Mais dans ces deux listes, pas un seul deuxième-ligne... Woki, aidé de tous ses petits camarades, sait donc ce qu'il lui reste à faire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.