VI Nations : Retour sur l'édition la plus longue de l'histoire

VI Nations : Retour sur l'édition la plus longue de l'histoire©Media365

Nicolas Kohlhuber : publié le jeudi 29 octobre 2020 à 18h25

Ce week-end, l'édition 2020 du Tournoi des Six Nations va enfin connaître son épilogue. Près de neuf mois après la première journée, on va enfin savoir qui de l'Irlande, de l'Angleterre ou de la France va s'imposer. Pour se rappeler comment on en est arrivé là, retour sur les premières journées du Tournoi des Six Nations 2020.



Pour la première fois de l'histoire du Tournoi des Six Nations, c'est durant l'automne qu'on va savoir qui va être sacré. Ce week-end, la cinquième journée de l'édition 2020 va se dérouler et enfin mettre fin au suspense qui a débuté le 1er février dernier. Le Tournoi avait commencé par une victoire bonifiée du Pays de Galles sur l'Italie (42-0). Le XV du Poireau avait été très solide pour lancer les hostilités. Lors de cette première journée, l'Irlande a eu du mal à se sortir du piège écossais (19-12). L'essai refusé à Stuart Hogg aura finalement obligé les coéquipiers d'Adam Hastings à se contenter du bonus défensif. L'événement de ce premier week-end de rugby international de l'année avait été marqué par la victoire française dans le crunch face à l'Angleterre. Pour la première de Fabien Galthié, le pied de Romain Ntamack et le doublé de Charles Ollivon ont permis de prendre le meilleur sur l'Angleterre (24-17). Même si le XV de la Rose a marqué le point du bonus défensif, la prestation du jeune groupe tricolore a impressionné.

Dès la deuxième journée, le Pays de Galles a perdu la tête du classement. Les hommes de Wayne Pivac ont été surclassés par l'Irlande (24-14). Avec quatre essais, le XV du Trèfle s'est offert le bonus offensif et un match référence. Toujours incapable de visiter l'en-but adverse, l'Ecosse a encore dû se contenter du seul bonus défensif face à l'Angleterre (6-13). A cause de la pluie, ce match avait été très fermé avant l'essai transformé d'Ellis Genge à la toute fin du match. Pas encore convaincants, les hommes d'Eddie Jones ont su se relancer alors que la France continuait son sans-faute face à l'Italie (35-22). Si le festival offensif a été total dans ce succès bonifié, les trois essais encaissés face à une modeste sélection italienne ont prouvé la marge de progression, notamment défensive, qui reste à ce XV tricolore.

Après la troisième journée, la France croyait encore au Grand Chelem

A l'issue de la troisième journée du Tournoi des 6 Nations, c'est la France qui a pris la tête du classement. Les hommes de Fabien Galthié ont réalisé un match plein pour ramener la victoire d'un périlleux déplacement au Pays De Galles (23-27). Grâce notamment à la justesse du jeu au pied de Romain Ntamack, les Bleus ont été exemplaires face à une équipe qui a su marquer le point du bonus défensif. L'Irlande n'a pas réussi à étirer sa série d'invincibilité avec un revers en Angleterre (24-12). Leur très mauvaise première période, qu'ils ont terminés en étant menés 0-17, leur a coûté cher. Dans le match du bas de classement, l'Ecosse est allé en Italie pour lui infliger un 25eme revers consécutif dans le Tournoi (0-17).

La quatrième journée a été perturbée par l'apparition du Covid-19 et des premières mesures de confinement en Europe. C'est pour cette raison que la rencontre entre l'Italie et l'Irlande ne s'est joué qu'à la fin du mois d'octobre. La semaine passée, le XV de la Trèfle a passé la barre des 50 points pour relancer le tournoi avec un succès bonifié pour prendre la tête du classement (50-17). Car juste avant le confinement, la France s'est inclinée en Ecosse (28-17). Un non-match à Murrayfield a mis fin aux espoirs de Grand Chelem des Tricolores. L'essai de Charles Ollivon, son quatrième depuis le début de la compétition, a fait de lui le meilleur marqueur d'essai du tournoi mais n'a pas permis d'éviter la défaite. Le XV de France est même tombé au troisième rang du classement à cause du succès de l'Angleterre sur un Pays de Galles qui a encore échoué pour pas grand chose (33-30). Tous ces matchs semblent très loin pourtant ils compteront à l'issue du week-end, quand le vainqueur d'une édition historique du Tournoi des Six Nations sera désigné.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.