Top 14 - Toulon : Azéma reconnait être inquiet

Top 14 - Toulon : Azéma reconnait être inquiet©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le jeudi 03 mars 2022 à 16h30

Avant un déplacement important à Biarritz samedi en Top 14, Franck Azéma, le manager de Toulon, n'a pas caché être un peu inquiet par rapport à la situation du club au classement.



Dans le dur cette saison, Toulon ne devra pas se rater ce week-end. En effet, si sportivement cela va un peu mieux pour eux (deux victoires de suite courant février, contre Bordeaux-Bègles 21-18 et Perpignan 29-18), la récente défaite à Brive (17-10) a rappelé que le maintien était encore loin d'être acquis pour le club de la Rade (12eme, 31 points). Ce samedi, lors de la 20eme journée du Top 14, les Varois ont rendez-vous au Parc des sports d'Aguiléra pour défier Biarritz (14eme, 24 points). Un gros choc pour le maintien en perspective, même si les joueurs de Franck Azéma comptent encore deux matchs en moins par rapport à leurs concurrents. « On sait que l'on joue le maintien, cela veut dire qu'il faut se mettre dans ce format-là dans la façon de l'exprimer, de s'entraîner, de le vivre à domicile », a lancé ce jeudi le manager toulonnais, avant un déplacement important pour la fin de saison.

« Prendre conscience du travail à faire »

« J'espère que l'on a tous la boule au ventre en rentrant chez nous et que l'on va rendre les choses différentes petit à petit. Je suis inquiet évidemment. Il reste huit matchs de Top 14 à jouer, pas un de plus et ça va vite. Après, je ne vois pas des mecs avec la tête dans le seau. Petit à petit, tout le monde prend conscience du travail à faire », a par la suite expliqué Azéma, dans des propos repris par L'Equipe. « Le BO est une équipe généreuse, malgré sa position en Top 14, elle ne va rien lâcher. C'est un match important pour eux. En revanche, vous ne pouvez pas parler de petite finale pour le maintien, parce que ça n'est pas la dernière journée du championnat, même si nous sommes très conscients que la situation est délicate, a pour sa part confié Gervais Cordin. (...) Mais parler de maintien ou de survie, cela sert à écrire des papiers. Ce sera un match à 15 mecs contre 15 mecs. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.