Bordeaux-Bègles : Jalibert fier d'avoir récompensé l'équipe

Bordeaux-Bègles : Jalibert fier d'avoir récompensé l'équipe©Media365

Guillaume Issner, Media365, publié le dimanche 11 avril 2021 à 17h15

L'Union Bordeaux-Bègles a dominé le Racing 92 au bout du suspense en quarts de finale de la Champions Cup. Matthieu Jalibert et Jefferson Poirot se sont arrêtés au micro de beIN Sports pour débriefer cette qualification historique.



L'Union Bordeaux-Bègles a éteint le Racing 92 (24-21) ce dimanche pour se qualifier pour les demi-finales de la Champions Cup. Les Girondins s'en sont remis au pied droit de Matthieu Jalibert dans un match où aucun essai n'a été inscrit de part et d'autre. Le demi d'ouverture international a marqué les 24 points de son équipe, dont les trois derniers après la sirène sur une pénalité à plus de 50 mètres des perches. L'homme du match s'est arrêté au micro de beIN Sports après la rencontre avec un grand sourire pendant que ses coéquipiers célébraient cette issue incroyable sur la pelouse. « Il y a eu l'intensité, ça s'est joué à peu de choses comme dans les grands matchs et aujourd'hui ça nous sourit. L'équipe a été incroyable, je suis tellement content d'avoir pu la récompenser. C'est une compétition excitante, grandiose. On a réussi à être dans le dernier carré. On prend du plaisir et on va se donner à fond pour aller le plus loin possible », a-t-il réagi.

Un mental à toute épreuve

Jefferson Poirot a également eu quelques mots pour qualifier la performance de son équipe. « On prenait le finaliste sortant, c'est une équipe qui a de grandes ambitions sur la scène européenne. Malgré tout, on a réussi à gagner », a-t-il débuté, conscient que le niveau affiché n'a certainement pas été digne d'une demi-finale de Champions Cup. Mais l'essentiel était tout autre. « On a fait un bon match de Top 14. A la fin, c'est heureux pour nous donc tant mieux. On n'a pas fait un très bon match sur le plan du rugby, par contre, je pense que dans l'état d'esprit on a été présent. Pour gagner une équipe comme le Racing, il fallait tout. On va continuer à aller comme ça avec du courage, beaucoup d'envie et on verra ce que ça donne », a-t-il reconnu. L'UBB s'est invitée à la table des grands, le rêve continue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.