Coupe du monde (F) : Les Bleues en veulent plus

Coupe du monde (F) : Les Bleues en veulent plus©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 29 octobre 2022 à 08h58

Qualifiées pour le dernier carré de la Coupe du monde après leur large victoire contre l'Italie (39-3), les Bleues veulent maintenant atteindre la finale pour la toute première fois de leur histoire.



Attendues au tournant contre l'Italie, qui les avait surprises le mois dernier en match de préparation, les Bleues n'ont pas failli samedi, remportant largement ce quart de finale de la Coupe du monde de rugby féminin avec une victoire 39-3 à Whangarei. Une huitième qualification pour le dernier carré de la compétition en neuf éditions, la sixième de suite, pour un XV de France dont c'était l'objectif, et qui n'a jamais réussi à franchir cet écueil. Pour y parvenir, il faudra venir au bout, samedi prochain, de l'hôte néo-zélandais, tenant du titre et large vainqueur des Galloises un peu plus tard (55-3).

"On ne veut pas s'arrêter là"

"On va travailler pour le week-end prochain, ce sera un autre match, a expliqué pour TF1 le sélectionneur Thomas Darracq, après s'être réjoui de cette qualification. C'était l'un des objectifs, de jouer ce dernier carré. C'est chose faite, et il y a 40 points aujourd'hui. Il y a encore eu beaucoup d'occasions qu'on n'a pas su concrétiser mais au final, le premier objectif de qualification est vraiment atteint. Félicitations aux filles, au groupe, à tout le staff pour cette belle première marche."


Un coach "libéré" par ce succès, et "satisfait" que ses joueuses aient "continué à remettre du jeu" après le repos. "Les finisseuses ont fait un gros travail, et tout le groupe a participé à cette victoire. Et c'est à l'image de ce groupe vraiment homogène, toutes les filles ont envie de marquer de leur empreinte cette compétition. Et c'est avec ces 32 qu'on pourra aller au bout." Et alors que Joanna Grisez, qui a signé trois des cinq essais, a salué "un très beau travail d'équipe", la capitaine Gaëlle Hermet insistait sur ce "match accompli. On a eu une première mi-temps contre le vent, puis on a su lâcher les chevaux. On a pris du plaisir sur le terrain, à l'image des essais et des sourires. On a atteint notre objectif en se qualifiant pour les demi-finales, mais on ne veut pas s'arrêter là." Réussiront-elles à franchir la marche ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.