CM 2023 : Tout savoir sur le haka des All Blacks

CM 2023 : Tout savoir sur le haka des All Blacks©Panoramic, Media365

Guillaume Marion, Media365 : publié le samedi 28 octobre 2023 à 16h05

Pratiqué avant chaque début de match, le haka de la Nouvelle-Zélande devrait être un des moments forts de la finale de la Coupe du monde 2023, ce samedi soir face à l'Afrique du Sud.



Avant chaque début de match des All Blacks depuis 1905, un spectacle s'est petit à petit imposé comme une véritable tradition à voir et vient inlassablement lancer les hostilités. En effet, si à la base, le haka était une danse chantée pratiquée par les Maoris lors de conflits, les choses ont bien changé de nos jours. Car, désormais, le haka sert avant tout à impressionner les adversaires de la Nouvelle-Zélande, grâce à des cris guerriers notamment, même si certains ont été ratés comme lors de la Coupe du monde 1987. Alors que la culture maorie et le rugby sont très liés dans ce petit pays d'Océanie, le haka a notamment permis de faire la légende des All Blacks, autant redoutés sur le terrain que par leur esprit guerrier. Il faut dire que le spectacle vaut le détour et que les équipes en face ont souvent du mal à savoir quoi faire pendant ce temps-là.

Quel haka pour la finale ?

« Des hakas, il y en a des milliers. Chaque tribu, chaque école, etc. a son haka qui lui est propre », a expliqué à ce sujet l'ancien joueur néo-zélandais Sean Spring, à France Bleu Pays Basque. Pour autant, il en existe deux très connus : le « Ka Mate », inspiré de l'histoire du chef maori Te Rauparaha, et le « Kapa o Pango », plus violent et évocateur que l'autre. Ce dernier a d'ailleurs été créé pour les All Blacks, qui l'on fait pour la première fois en 2005... face à l'Afrique du Sud. « Notre suprématie triomphera », lancent d'ailleurs les Néo-Zélandais en le faisant. Nul doute que le choix du haka lors de la finale de la Coupe du monde 2023, ce samedi soir (21h), sera scruté de près. En effet, ce dernier pourrait bien donner le ton de la soirée avant une grosse bataille au Stade de France face à des Springboks bien décidés à conserver leur titre, acquis en 2019 au Japon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.