Ch. Europe - Décathlon : L'incroyable 110 m haies de Gletty, qui finit par (re)courir seul !

A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 11 juin 2024 à 13h10

Makenson Gletty a su se servir d'un sacré imbroglio afin de surfer sur sa dynamique qui, en ce début de semaine à Rome, le rend plus que jamais candidat à un podium européen.

Voilà qui n'est sans doute pas pour déplaire à Kevin Mayer, qui veut s'enlever un maximum de pression et donc de médiatisation dans sa quête vers les minima olympiques aux championnats d'Europe. En effet, Makenson Gletty n'est pas loin de lui voler la vedette à l'occasion de ce décathlon continental. Déjà excellemment parti lundi lors de la première des deux journées, avec une troisième place à mi-parcours, le natif de Haïti se serait sans doute bien passé de l'immense coup de projecteur de mardi matin. Dans un premier temps...

Barras : "Il a une bonne étoile, c'est son jour !"

Au départ du 110 m haies, il n'a pas entendu le coup de pistolet qui doit normalement résonner de manière individuelle dans son couloir. Ce qui l'a fait partir bien après les autres et l'a surtout amené à poser une réclamation, assez rapidement entendue face à l'indignation du Français... qui a transformé cette rage en magnifique hargne. Autorisé à courir à nouveau, seul, il a battu son record personnel en 13"88, ce qui faisait alors de lui le leader provisoire du décathlon (deuxième ensuite après le disque) !


Romain Barras, le directeur de la haute performance en équipe de France et lui-même ancien champion d'Europe du décathlon (en 2010), a ensuite expliqué sur France 3 que les Allemands avaient notamment fait part du même problème au couloir 9 sur la course précédente, pour leur concurrent Niklas Kaul : "Mais lui n'a pas recouru, car son chrono était à moins de deux dixièmes de son objectif, alors qu'il y avait 1"5 d'écart pour Gletty." Ce dernier, gêné aussi par le bruit d'un drone, avait tout de même terminé en 15"30, ce qui suscite néanmoins l'admiration et surtout l'excitation de Barras : "Cette première course était supersonique, on va l'analyser afin de lui apporter de la confiance pour la suite, ses intervalles étaient très, très rapides ! Il est passé de cette rage et cette colère vers un énorme soulagement, il doit se dire qu'il a une bonne étoile et que c'est son jour !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.