St-Nazaire : Le capitaine Ludovic Duée arrête sa carrière pour entrer dans les ordres

A lire aussi

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le lundi 29 avril 2024 à 19h14

Tout juste sacré champion de France de volley pour la première fois de sa carrière, le capitaine de St-Nazaire Ludovic Duée (32 ans) a annoncé qu'il prenait sa retraite pour entrer dans les ordres.

C'est une reconversion pour le moins originale, mais tel est le choix de Ludovic Duée. Le capitaine de St-Nazaire, sacré champion de France pour la première fois de son histoire dimanche au détriment de Tours, arrête sa carrière, à quelques semaines de son 33eme anniversaire, pour entrer dans les ordres. Le libéro natif de Meudon, passé par Asnières, Chaumont, Montpellier et Narbonne avant de poser ses valises en Loire-Atlantique à l'été 2022, intégrera prochainement l'abbaye Sainte-Marie de Lagrasse, dans l'Aude, afin d'y devenir "chanoine régulier de la Mère de Dieu". Il s'est confié sur ce choix de vie dans les colonnes de Ouest France. "Je suis issu d'une famille de catholiques pratiquants mais je me contentais du minimum syndical de foi avant le covid (il jouait alors à Narbonne, ndlr). Au moment du covid, je n'étais pas forcément très équilibré, je me suis retrouvé malgré moi devant une page blanche, ma page blanche, tout seul coincé à la maison, sans aucun artifice. J'ai fait mon introspection, et j'ai eu la chance de rencontrer la communauté des chanoines réguliers de Lagrasse qui n'est pas loin de Narbonne. Ils ont été super accueillants et ont répondu à toutes mes questions de mal-être. J'en suis venu à changer mon fusil d'épaule au niveau de ma foi, c'est-à-dire que d'un Père menaçant qui était là pour donner des coups, je suis passé à un Dieu aimant."

Duée : "Ravi de pouvoir offrir cette victoire pour la gloire de Dieu"

Ancien champion d'Europe U19 avec les Bleuets (2009) et champion de  France de beach-volley (en 2012), Ludovic Duée va donc ouvrir un nouveau chapitre de sa vie, même s'il ne sait pas encore s'il réussira cette transition. "Je ne sais pas si je vais pouvoir basculer facilement dans cette nouvelle vie, je vois au jour le jour. Un des chanoines qui va être un de mes supérieurs, au moment des galères, quand j'étais dans l'entre-deux, car je savais que la fin approchait, m'a dit « ce n'est pas grave, offre toutes tes victoires pour la gloire de Dieu ». Ca m'a donné un coup de boost ! Je suis ravi de pouvoir offrir cette victoire pour la gloire de Dieu ! ", conclut le désormais ex-volleyeur dans les colonnes de L'Equipe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.