Jeux Paralympiques - Bauchet : " C'est fou "

Jeux Paralympiques - Bauchet : " C'est fou "©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 05 mars 2022 à 14h10

Arthur Bauchet a apporté à la France sa première médaille d'or aux Jeux Paralympiques 2022. Le jeune Français confie son bonheur après avoir décroché sa première breloque dorée.



Les Jeux Paralympiques ont joliment débuté à Pékin pour la délégation française. Elle a en effet décroché une première médaille suprême (et également une médaille de bronze). Arthur Bauchet a raflé l'or en para ski alpin sur la descente. Après 4 médailles d'argent rapportées de Pyeongchang, le jeune Français de 21 ans a enfin connu la consécration en se montrant le plus rapide de 33 centièmes devant l'Autrichien Markus Salcher.

Bauchet : « Entendre la Marseillaise, tout le monde en rêve »

« C'est fou, a lâché Arthur Bauchet après sa victoire. Entendre la Marseillaise, tout le monde en rêve. Quand tu t'élances, c'est ça que tu cherches, c'est la médaille d'or. Et il n'y en a qu'une ! C'était encore une belle bagarre aujourd'hui. Je me suis dit : "Va vite !" Les coachs nous avaient dit que la piste allait vite. J'ai essayé de me profiler un maximum parce qu'il y avait un peu de vent. "Tu t'ouvres un minimum". Arrivé en bas, Marie (Bochet qui a abandonné rapidement dans sa descente) m'a dit : "Tu as mis la recherche à des endroits, je ne savais même pas que c'était possible." Moi non plus. Mais ça passe ! »


« Quoi qu'il arrive, ça y est, j'ai réussi mes Jeux ! »

Le Français, atteint de paraparésie spastique (une maladie génétique rare qui affecte sérieusement ses muscles et provoque notamment des tremblements), est passé par plusieurs sentiments durant sa course. « Ce qui est un peu difficile en vitesse, c'est que, des fois, on peut se sentir bien et ne pas être bien du tout, être collé, ne pas prendre assez de vitesse. Là, j'étais plutôt bien à certains moments, à d'autres je me suis dit : "Oh, non ! Pourquoi tu as fait ça ?" Après, ça allait vite dans l'ensemble. Quand j'ai relevé la tête et vu 1'14'', j'ai dit : "Oh oui !" Par contre, c'est horrible après d'attendre le résultat et de vibrer à chaque personne qui coupe la ligne », a avoué Bauchet qui éprouve « une grande fierté » d'apporter à la France sa première médaille d'or. « On vient ici pour représenter la France, c'est juste fou quand on arrive à la représenter comme ça. »

Arthur Bauchet peut encore espérer décrocher 4 médailles en Chine (en slalom, géant, Super-G et combiné). « Quoi qu'il arrive, ça y est, j'ai réussi mes Jeux ! Maintenant, ça va me libérer pour la suite, a-t-il reconnu. Je vais continuer de tout donner. Je suis surtout attendu sur les disciplines techniques. C'est fou de la faire (cette médaille) sur la descente où je suis le moins attendu. J'ai hâte d'être sur les prochaines courses. Pour l'instant, je me sens bien. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.