"Une fierté de faire découvrir le 3x3"

"Une fierté de faire découvrir le 3x3"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Benoît Conta, Media365 : publié le mercredi 28 juillet 2021 à 17h06

Finalement quatrièmes du tournoi de basket 3x3, les filles de l'équipe de France de basket 3x3 étaient forcément déçues de laisser échapper une première médaille olympique. Restait la fierté d'avoir fait découvrir leur sport.


De l'espoir à la déception, l'équipe de France de basket 3x3 aura vécu une journée forte en émotion, ce mercredi, à Tokyo. D'une demi-finales perdue sur un coup du sort face aux Etats-Unis, à la défaite dans la petite finale face à la Chine, Marie-Eve Paget, Ana Maria Filip, Laëtitia Guapo et Mamignan Touré ont jeté leurs dernières forces dans la bataille. En vain. « On était là où on voulait être ce matin, et on a pas ce qu'on voulait ce soir. C'est très dur, mais c'est la loi du sport », souffle Paget, dans des propos rapportés par L'Equipe.

Une loi du sport mise à rude épreuve lors de la demie face à Team USA, avec une décision très litigieuse des arbitres à 45 secondes de la fin du match, qui aura permis aux Américaines de faire basculer la rencontre (16-18). « C'est vrai que la décision, on va en parler longtemps, mais on ne pourra pas la changer malheureusement. On se servira de ça pour les prochaines échéances, pour motiver tout le monde et aller chercher d'autres titres. Pour ma part, c'est dur à avaler, mais c'est fait », regrette Karim Souchu, le sélectionneur tricolore.

Pour ce qui est de la finale pour la médaille de bronze, perdue face à la Chine (14-16), les Tricolores n'ont pas réussi à faire basculer la pièce du bon côté, à l'image d'une dernière action bâclée, à trois secondes du buzzer. « Ça se joue à un petit peu de manque d'adresse, des petits détails, des petits trous en défense qui font qu'elles scorent. On savait que ça allait être des matchs accrochés. On sait qu'à ce niveau-là, les détails font la différence », glisse Laëtitia Guapo. « La dernière possession est un peu symptomatique de ce qu'on a fait sur ce dernier match, on était un peu cramés. Oui, il y a des regrets. Si on était un peu mieux rentrées dans le tournoi, on aurait peut-être évité un match », ajoute son coach. 


Rendez-vous à Paris 2024

Reste tout de même les points positifs, et notamment celui d'avoir fait découvrir leur discipline à la Franc entière. «  C'est une fierté de faire découvrir le 3x3, on va se consoler avec ça. On sait qu'il y a beaucoup de gens qui nous ont suivis, qui ont aimé, on est très contentes d'avoir fait partager ça. Maintenant, on tenait vraiment à ramener une médaille à la France. On portait un certain héritage. Les gars n'ont pas pu être là (non qualifiés, ndlr), on a eu des partenaires d'entraînement, des membres du staff... C'est difficile car cette récompense était aussi pour eux », conclut Ana Maria Filip, avant de laisser la parole à son sélectionneur: « On est quand même la 4e meilleure équipe du monde. » Reste désormais à grappiller quelques places d'ici Paris 2024...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.