Les Bleus ne veulent pas "laisser retomber le soufflé"

Les Bleus ne veulent pas "laisser retomber le soufflé"©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 18 janvier 2022 à 08h45

Encore épatants face à la Serbie (29-25), même s'ils ont baissé de pied en fin de match, les Bleus abordent le tour principal de l'Euro en pleine confiance.



Un choc qui a failli tourner à la correction. Opposés à la Serbie lundi soir à Szeged, les Bleus se sont imposés pour la troisième fois en autant de matchs dans cet Euro. Après avoir dominé la Croatie et l'Ukraine, ils l'ont emporté 29-25, un score qui reflète mal l'extrême domination des champions olympiques, qui menaient 16-7 à la pause et ont ensuite largement fait tourner. Une première période de rêve dans le sillage de Kentin Mahé (8 buts) et Dika Mem, meilleur marqueur du match avec 10 buts. Et les Serbes sont aussi tombés sur une défense de fer, avec un Vincent Gérard infranchissable qui comptait déjà 10 arrêts lors du retour aux vestiaires ! Il en compilera finalement 12, sur 26 tirs adverses (46,15% de réussite).

"Un tiers du chemin"

"Ce soir, ce que fait Vincent est extraordinaire, a ensuite souligné le sélectionneur tricolore Guillaume Gille. Cela nous donne une sécurité supplémentaire. Evidemment qu'une partie de sa réussite est due à la défense, qui est bien en place, mais il sort aussi des parades en un-contre-un. La défense donne confiance à Vincent qui l'aide également bien en retour. Et on voit que la confiance grandit au fur et à mesure des matchs." L'intéressé n'a lui pas trop voulu s'attarder sur sa performance individuelle, insistant surtout sur cette large avance rapidement acquise, qui "a permis à tout le monde de jouer. Maintenant, on part avec deux points à Budapest, c'est une satisfaction mais pas une fin en soi. On va avoir deux jours de coupure, on va changer d'endroit, et il faut se méfier et ne pas laisser retomber le soufflé. Il nous reste quatre matchs, on a fait un tiers du chemin vers notre objectif, à nous de bien rester concentrés sur notre jeu." Direction désormais la capitale hongroise pour un tour principal où les Bleus vont notamment croiser la route de Danois également invaincus, dans un remake très attendu de la dernière finale des JO.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.