Paris 2024 / Gille : « C'est une chance incroyable »

A lire aussi

Guillaume Marion, Media365, publié le mercredi 17 avril 2024 à 13h00

Après le tirage au sort de la phase de poules du tournoi olympique de handball, le sélectionneur des Bleus Guillaume Gille s'est notamment exprimé sur son choix de placer la France dans un groupe particulièrement relevé.

Désormais, les Bleus y voient plus clair. En effet, à désormais 100 jours du début des Jeux Olympiques de Paris 2024 (26 juillet - 11 août), l'équipe de France masculine de handball connait depuis ce mardi dans quelle poule elle débutera la compétition. Alors que le tirage au sort a été fait à la Maison du Handball à Créteil ce 16 avril, Guillaume Gille a ensuite pu choisir de placer ses joueurs dans le groupe B, où l'on retrouve notamment le Danemark et la Norvège. Une décision que le sélectionneur français assume parfaitement, lui qui a visiblement hâte de disputer les JO à domicile. « C'est une compétition à part et surtout une compétition que personne ne connaît. (...) Pouvoir vivre les Jeux chez soi devant son public, c'est une chance. C'est une chance incroyable », a dans un premier temps expliqué celui qui a mené les Bleus à la victoire lors des JO de Tokyo en 2021 et, plus récent, lors de l'Euro 2024, en janvier dernier.

Gille : « On sait qu'il faudra démarrer fort »

« Quand on voit la composition des poules, est-ce qu'il y a un chemin plus facile d'un côté ou de l'autre ? Ça nous fait affronter tout de suite le Danemark, la Norvège arrive juste derrière, les deux plus grosses cylindrées de ce groupe d'entrée. Donc on sait qu'il faudra démarrer fort. On a peur d'affronter personne et en même temps, on redoute chaque équipe. Vous voyez bien que c'est cette compétition qui nous donne certainement le plateau le plus relevé de toutes les campagnes olympiques, a par la suite déclaré Gille, à propos de son choix concernant le groupe, dans des propos repris par L'Equipe. Donc, on est confronté à un choix qui est un peu cornélien au final et on se donne l'impression d'avoir une influence sur le parcours que l'on va avoir alors que c'est quand même un truc qui est à vivre avec des bonnes équipes. » Le 27 juillet prochain, les Bleus débuteront leur tournoi olympique face au Danemark de Mikkel Hansen. Un énorme choc d'entrée donc.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.