Liqui Moly StarLigue (J11) : Le PSG sort vainqueur d'un duel âpre contre Montpellier

Liqui Moly StarLigue (J11) : Le PSG sort vainqueur d'un duel âpre contre Montpellier©Panoramic, Media365

Mathieu Warnier, Media365, publié le dimanche 26 novembre 2023 à 21h25

L'affiche de clôture de la 11eme journée de Liqui Moly StarLigue a vu le PSG venir à bout de Montpellier (31-27) et creuser l'écart au classement.



Le PSG a profité à plein de l'avantage du terrain. Quelques semaines après avoir pris le meilleur sur Nantes sur le parquet du Stade Pierre-de-Coubertin, le champion de France en titre recevait ce dimanche Montpellier en clôture de la 11eme journée de Liqui Moly StarLigue. Une affiche alléchante qui pouvait redessiner le haut du tableau. En effet, deux jours après la victoire de Nantes face à Saran, les Héraultais n'avaient pas le droit à l'erreur en terre parisienne pour défendre leur deuxième place au classement. Mais c'était sans compter sur les joueurs de Raul Gonzalez Gutierrez, avides de signer une onzième victoire en autant de rencontres. Toutefois, si Lucas Pellas (3 buts sur 5 tirs) a ouvert le score sur jet de sept mètres après deux minutes de jeu, les joueurs de Patrice Canayer n'ont plus été en mesure de mener au score. Ferran Solé Sala (2 buts sur 4 tirs) a permis au club de la Capitale de faire la course en tête dans une entame de match loin d'être évidente.

Le PSG a vite perdu son capitaine

Déjà privé de Kamil Syprzak, blessé à une cheville lors du match de Ligue des Champions face à Kolstad, le PSG a vu son capitaine Luka Karabatic écoper d'un carton rouge dès la 7eme minute après un coup de coude sur Bryan Monte. Le temps de flottement qui a suivi a permis à Montpellier de revenir à une longueur grâce à Valentin Porte (5 buts sur 5 tirs) et Arthur Lenne (2 buts sur 2 tirs). Toutefois, la réplique des Parisiens a été immédiate. Un 6-1 en l'espace de huit minutes emmené par Kent Robin Tonnesen (7 buts sur 7 tirs) a permis au PSG de reprendre le large au tableau d'affichage. Menés de sept longueurs à huit minutes de la pause, les Montpelliérains ont essayé de hausser le ton mais une dernière réalisation de Dominik Mathé (2 buts sur 2 tirs). a permis au club de la Capitale de virer en tête de six unités à la pause. Le discours de Patrice Canayer dans le vestiaire a eu le mérite de réveiller le MHB, qui a démarré le deuxième acte tambour battant. Emmené par Bryan Monte (5 buts sur 12 tirs), le club héraultais a signé un 4-0 pour revenir à deux longueurs.

Montpellier a fini par céder

Ce qui a pu instiller le doute dans les esprits parisiens. L'écart a alors longtemps oscillé entre deux et cinq unités mais un événement est venu chambouler la fin de la rencontre. A sept minutes du buzzer, après un choc totalement involontaire avec Mathieu Grébille (1 but sur 2 tirs), Sebastian Karlsson (2 buts sur 4 tirs) est violemment retombé au sol, le souffle visiblement coupé. Le staff médical des deux équipes est intervenu immédiatement et un maximum de précaution a été pris pour évacuer sur civière l'ailier droit suédois. Un temps revenus une nouvelle fois à deux longueurs avec un peu moins de deux minutes à jouer, les Héraultais ont fini par céder. Deux dernières réalisations de Ruben Marchan (8 buts sur 10 tirs) permettent au PSG de l'emporter avec quatre unités d'avance (31-27). Toujours invaincu en championnat, le club de la Capitale compte désormais trois points d'avance sur Nantes et Montpellier, battu pour la première fois de la saison. Toutefois, cet écart pourrait ne pas être définitif, le PSG devant se déplacer sur le terrain de ses deux rivaux lors de la phase retour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.