Ligue des Champions (F/J11) : Brest s'impose face à Bietigheim grâce à une fin de match tonitruante

A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 20 janvier 2024 à 19h50

Dominées pendant les trois premiers quarts du match, les joueuses de Brest ont su tout remettre dans l'ordre pour venir à bout de Bietigheim (37-30) et garder toutes leurs chances pour finir à la troisième place de leur groupe de Ligue des Champions.

Brest s'est fait très peur. Trois jours après avoir frappé un grand coup en Ligue Butagaz Energie en dominant Metz, les joueuses de Pablo Morel ont poursuivi leur série de victoires toutes compétitions confondues. Cette fois, c'est Bietigheim qui a cédé sur le parquet du BBH en Ligue des Champions. Mais, face à une équipe qui a renoué avec la victoire le week-end dernier après quatre revers de rang, les Brestoises n'en ont pas mené bien large. Après l'ouverture du score signée Veronika Mala (4 buts sur 5 tirs), les joueuses du club allemand n'ont pas lâché les commandes au tableau d'affichage. Au mieux, les coéquipières de Valeriia Maslova (9 buts sur 11 tirs) ont pu revenir à hauteur. C'est dans les dix dernières minutes du premier acte que la situation est devenue de plus en plus compliquée pour Brest. Emmené par Antje Döll (6 buts sur 8 tirs), Bietigheim a signé un 4-0 pour prendre cinq longueurs d'avance. Si Alicia Toublanc (3 buts sur 4 tirs) a sonné la charge pour ramener le BBH à deux points, Inger Smits (1 but sur 2 tirs) et ses coéquipières ont pu prendre le large et mener de quatre longueurs à la pause.

Brest a tout renversé après la pause

Au retour sur le parquet de la Brest Arena, l'écart entre les deux formations a oscillé entre trois et quatre unités pendant dix minutes. C'est à ce moment que le match a commencé à basculer en faveur des Brestoises. Pauletta Foppa (8 buts sur 8 tirs) a entamé un 4-0 qui a permis au BBH de revenir à hauteur avant que Bietigheim ne perde totalement le fil. Ce qui s'est traduit par sept minutes sans le moindre but marqué. Le club breton, pour sa part, n'a pas demandé son reste et profité de la situation. Grâce notamment à Jenny Carlson (6 buts sur 7 tirs), le BBH a infligé un 6-0 à son adversaire pour s'envoler au tableau d'affichage. Dès lors, la messe était dite et le score n'a eu de cesse d'enfler en faveur des Brestoises. Les coéquipières de Pauline Coatanea (4 buts sur 4 tirs) l'emporte de sept longueurs (37-30), un score trompeur au vu du scenario de la rencontre. Grâce à cette quatrième victoire de rang en Ligue des Champions, le BBH remonte provisoirement au troisième rang du Groupe A, synonyme de huitième de finale retour à domicile. Avec encore trois matchs à jouer, les Brestoises ont toutes les cartes en main pour atteindre cet objectif.

Nantes accroché en Ligue Européenne

Les Neptunes n'ont pas réussi la passe de trois. Après avoir dominé Bensheim-Auerbach puis Lublin pour entamer leur parcours dans la phase de groupes de la Ligue Européenne, les Nantaises ont été freinées sur le parquet de Bistrita. Le club sacré dans la compétition en 2021 a commencé la rencontre de la pire des manières, se retrouvant mené de cinq longueurs après douze minutes. Il a fallu attendre la fin du premier acte pour voir les coéquipières de Tamara Horacek (5 buts sur 10 tirs) réagir pour revenir à deux longueurs à la pause. Sur leur lancée, les Nantaises ont signé un 3-0 d'entrée de deuxième période pour passer en tête au score pour la première fois. Ce qui n'a pas duré très longtemps. En effet, Bistrita a repris sa marche en avant, menant de trois unités à huit minutes de la sirène. Les Nantaises ont pu revenir à hauteur avec un peu plus de quatre minutes encore à jouer. La fin de match a vu les défenses être imperméables avec deux équipes qui se séparent sur un score de parité (19-19) et à égalité en tête du Groupe C.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.