Bordeaux - Lopez : "Je crois à 100% à nos chances de jouer en Ligue 2"

Bordeaux - Lopez : "Je crois à 100% à nos chances de jouer en Ligue 2"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 07 juillet 2022 à 17h00

En conférence de presse, Gérard Lopez s'est confié sur la situation des Girondins de Bordeaux. Le président du club a tenté de démontrer que le dossier présenté en appel mardi aurait dû permettre la réintégration des Girondins en Ligue 2.


C'est un Gérard Lopez déterminé qui s'est présenté en conférence de presse. Ce jeudi, deux jours après la confirmation par la commission d'appel DNCG de la FFF de la rétrogradation des Girondins de Bordeaux en National, le président du club a pris la parole. Avec une heure de retard sur l'horaire prévu, le dirigeant a d'abord commencé par une critique assez virulente. "Nous n'avons toujours pas la motivation de la décision de la Fédération et c'est très grave, car nous ne pouvons pas faire appel sans la motivation. Soit elle est extrêmement longue, soit il y a une autre raison. Nous allons arriver au week-end sans pouvoir demander un appel en urgence", a-t-il affirmé, dans des propos relatés par L'Equipe. "Nous ne sommes pas ici pour mendier, nous avons le budget et les fonds pour la saison de Ligue 2. Nous avons fait tout le travail nécessaire", a continué Lopez.

"On a le budget et on a répondu point par point à toutes les demandes"

Expliquant que le club n'allait pas être en "état de cessation des paiements, selon le Tribunal de Commerce de Bordeaux" en raison des accords trouvés avec Fortress et King Street, il s'est montré optimiste pour le futur, alors que Bordeaux a indiqué mardi soir qu'il allait "exercer un recours" face à la décision rendue. "On n'acceptera pas que le club disparaisse", a glissé Lopez, avant de verbaliser sa conviction : "Si les choses sont bien faites, je crois à 100 % à nos chances de jouer en Ligue 2. On a le budget et on a répondu point par point à toutes les demandes. Si la décision est motivée par un besoin de clarification, on le fera". Par ailleurs, il a indiqué que Bordeaux "aurait les moyens financiers" de rester une saison de plus en Ligue 2, si il devait ne pas remonter immédiatement. Mais on en est pas encore là...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.