PSG - Mbappé : "Ils n'ont rien et on le savait, on doit gagner très largement"

PSG - Mbappé : "Ils n'ont rien et on le savait, on doit gagner très largement" ©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 29 novembre 2023 à 09h39

Kylian Mbappé n'hésitait pas à faire preuve d'un zeste de condescendance envers Newcastle, dans sa réaction d'après-match (1-1) mardi soir.



Le mot d'ordre est le même pour Kylian Mbappé, capitaine du Paris Saint-Germain mardi soir contre Newcastle (1-1) en l'absence de Marquinhos, que pour tout le monde : "C'est frustrant." Le récent troisième du Ballon d'Or, qui a égalisé sur un penalty extrêmement contesté dans le temps additionnel, s'est exprimé sur Canal+ au coup de sifflet final et il n'a pas mâché ses mots face au plan des Magpies : "On domine de bout en bout, ils n'ont rien et on savait que c'était leur jeu. On doit mieux finir nos actions, on en a eu beaucoup et on doit être plus appliqués. On doit gagner très largement. Il n'y a pas de quoi être soulagés, il faut rester sous pression car on doit gagner à Dortmund."

Hernandez : "Le ballon n'a pas voulu rentrer, on a tout fait..."

Kylian Mbappé rappelle que l'objectif reste même la première place du groupe, ce qui sera atteint en cas de victoire en Allemagne dans deux semaines, où les champions de France pourraient donc autant tout gagner que tout perdre (ils seront troisièmes, donc reversés en Ligue Europa, en cas de défaite, ou de nul si Newcastle bat Milan dans le même temps) : "On jouera avec de la personnalité, on va travailler devant le but car en ayant autant d'occasions, on ne peut pas se permettre de ne pas marquer."

Son coach Luis Enrique a également rappelé que des soirs comme ça faisaient partie du football, de même que Lucas Hernandez : "Le ballon n'a pas voulu rentrer, on a tout fait pour revenir... On a encore essayé d'aller chercher la victoire après l'égalisation." Les Parisiens ont tiré 31 fois au but mais n'ont cadré qu'à sept reprises, dans un festival de frappes lointaines au-dessus ou par des ratés parfois à bout portant de Bradley Barcola en seconde période. Selon Opta et les fameux "expected goals", le PSG aurait dû gagner 4-1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.