PSG : Le nouveau stade construit à Saint-Cloud ?

A lire aussi

Guillaume Marion, Media365 : publié le dimanche 19 mai 2024 à 08h55

Toujours désireux d'être enfin propriétaire de son stade, le PSG aurait fait de l'hippodrome de Saint-Cloud son option privilégiée en cas de départ du Parc des Princes.

On en sait désormais un peu plus sur les intentions des dirigeants parisiens. En effet, alors le Paris Saint-Germain aimerait (enfin) devenir propriétaire de son stade et que la mairie de Paris ne semble toujours pas vouloir lui vendre le Parc des Princes, le club de la capitale française s'active sur d'autres solutions. Ainsi, si le dossier semble avancer petit à petit ces dernières semaines, un lieu serait particulièrement apprécié par les dirigeants du PSG. Selon les informations de L'Equipe, l'hippodrome de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) serait actuellement la piste privilégiée pour construire le nouveau stade du club qui vient de remporter son 12eme titre de champion de France. Une information confirmée depuis auprès de l'AFP par une source proche de la direction. L'un des gros avantages de ce lieu est le fait qu'il est situé à moins de dix kilomètres du Parc des Princes, sans parler du fait qu'il offre une vue sur la Tour Eiffel.

Al-Khelaïfi n'a pas abdiqué pour le Parc des Princes

De plus, à l'inverse des hippodromes de Longchamp et Auteuil, l'hippodrome de Saint-Cloud n'appartient pas à la ville de Paris, mais à France Galop. Or, les relations entre la société organisatrice des courses de plat et d'obstacles en France et le Qatar seraient plutôt bonnes. L'autre gros avantage est la superficie du lieu (75 hectares), ce qui signifie que le nouveau stade du PSG pourrait être construit sans pour autant prendre la place du lieu dédié aux courses hippiques, qui est très prisé du milieu. Si cette hypothèse venait à voir le jour, il faudrait toutefois revoir le réseau de transports en commun car le lieu n'est pas idéalement desservi pour le moment. Cependant, d'après L'Equipe, France Galop ne serait pas particulièrement vendeur. De plus, le quotidien sportif français précise que Nasser al-Khelaïfi n'aurait pas encore fait une croix sur le Parc des Princes. Les élections municipales en 2026 pourrait en effet rebattre les cartes si un changement de majorité venait à se produire à ce moment-là.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.