Ligue 1 : Fofana, David, Fonseca... Les tops/flops de Monaco - Lille

Mathieu Warnier, Media365 : publié le jeudi 25 avril 2024 à 00h10

Découvrez nos tops et nos flops après la victoire de Monaco face à Lille (1-0) sur la pelouse du Stade Louis-II lors d'un match en retard de la 29eme journée de Ligue 1.

Les tops

Fofana a débloqué la situation

Youssouf Fofana a attendu le bon moment pour inscrire son troisième but de la saison, après ceux inscrits à Rennes en décembre puis contre Lorient à la mi-mars. Profitant d'une passe mal assurée entre Ayyoub Bouaddi et Angel Gomes mais aussi d'une désorganisation de la défense lilloise, le milieu international français a ajusté Lucas Chevalier pour offrir un succès précieux à Monaco, qui reste pour un rien dans la course au titre.

Ismaily solide

Aligné latéral gauche par Paulo Fonseca, Ismaily a réalisé une prestation globalement réussie face à une attaque monégasque en manque de tranchant. Précis dans les passes, présent dans les duels, le Brésilien s'est essentiellement concentré sur ses tâches défensives avec notamment trois interceptions à son actif. Ce qui n'a toutefois pas permis au LOSC de ramener au moins un point de ce déplacement en Principauté.

Majecki et Chevalier

S'il n'y a eu qu'un seul but dans cette rencontre, c'est en grande partie grâce à deux gardiens qui ont été au rendez-vous. Passé devant Philipp Köhn dans la hiérarchie mise en place par Adi Hütter, Radoslaw Majecki a su se montrer présent en première période avant d'être sauvé par son poteau en deuxième. Lucas Chevalier, quant à lui, a eu la tête froide dans ses duels avec les attaquants monégasques mais il n'a rien pu faire sur la frappe de Youssouf Fofana.

Les flops

David a vécu un soir sans

Buteur retrouvé ces dernières semaines, Jonathan David n'a pas connu son efficacité habituelle au Stade Louis-II. L'international canadien n'a pas été en mesure de se mettre en position de frappe durant les 66 minutes passées sur la pelouse. Il a également péché dans les duels et perdu beaucoup de ballons. En résumé, c'est un match à oublier pour le leader de l'attaque du LOSC.

Balogun et Ben Yedder en demi-teinte

Adi Hütter n'a pas eu le nez creux. Pour la réception de Lille, le technicien autrichien a fait confiance à la paire composée de Folarin Balogun et Wissam Ben Yedder en pointe de son 4-4-2. Toutefois, l'attaque de feu de l'ASM n'ont pas brillé avec seulement quatre frappes dont deux cadrées pour le capitaine monégasque et une seule tentative loin de la cible pour l'attaquant américain. Breel Embolo et Mohamed Camara n'ont pas redressé la trajectoire mais c'est sans conséquence comptable pour l'ASM.

Les choix offensifs de Fonseca n'ont pas payé

Au-delà du seul Jonathan David, c'est l'ensemble de la ligne d'attaque lilloise qui a posé problème ce mercredi. Placés sur les ailes Gabriel Gudmundsson et Hakon Haraldsson n'ont pas eu le rendement espéré par Paulo Fonseca. Défenseur de métier, le Suédois a fait ce qu'il a pu dans un rôle qui n'est pas le sien. L'Islandais, pour sa part, s'est montré assez inoffensif avec deux frappes seulement à son actif. Les entrées en jeu pour les 25 dernières minutes d'Edon Zhegrova et Yusuf Yazici n'ont pas permis au LOSC d'éviter de renouer avec la défaite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.