Bordeaux : La grosse déception de Koscielny

Bordeaux : La grosse déception de Koscielny©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 30 janvier 2021 à 09h44

Malgré une prestation solide, Bordeaux s'est incliné à Lyon (1-2). La déception est grande pour Laurent Koscielny et Jean-Louis Gasset.



Les Girondins de Bordeaux ont fourni une prestation courageuse au Groupama Stadium contre Lyon. Dominateurs en début de rencontre, ils ont pourtant fini par s'incliner sur un superbe et heureux but de Léo Dubois à la 92eme minute. Après trois victoires consécutives, Bordeaux s'est donc incliné malgré un bon match chez le leader provisoire (1-2). A l'issue de la rencontre, la déception était évidemment grande chez Laurent Koscielny, le capitaine bordelais.

Koscielny : « Nous devons être fiers de notre performance »

« Il y a beaucoup de déception. Nous aurions pu aussi gagner ce match. Nous avons eu des occasions en seconde période qui a été très bonne. Tout le monde a tout donné pour accrocher cette équipe de Lyon. Nous repartons sans point mais il y a du positif à tirer pour la suite. Cela arrive dans le football de perdre des matches que nous aurions pu gagner. La manière avec laquelle nous avons joué ce soir était très bonne. Nous devons être fiers de notre performance », a souligné le capitaine des Girondins.

Gasset : « Zéro point à la dernière seconde, c'est dur »

« Nous avons un peu moins de réussite. Nous aurions pu mener 2-1 et nous perdons 2-1. Il faut garder la tête haute et depuis début 2021, nous avions engrangé de la confiance. Cette défaite ne doit pas nous faire baisser la tête. Perdre sur un but venu d'ailleurs, c'est difficile. Le football peut parfois être cruel », a ajouté Koscielny. Même son de cloche chez le coach Jean-Louis Gasset. « Ça m'ennuie de connaître la défaite en 2021 après un match comme celui-là. Les joueurs ne méritaient pas de perdre avec l'investissement qu'ils avaient mis, a regretté le technicien. Ils ont fait le match qu'on avait décidé de faire. On a accompli trente bonnes premières minutes jusqu'au but pris sur coup de pied arrêté, avec un coup de billard, un miracle. Après, on a baissé un peu de pieds. Il a fallu leur dire à la mi-temps que c'était possible, que si on rejouait au foot on les mettrait à mal. On a marqué un but, on a eu des situations. Zéro point à la dernière seconde, c'est dur. » Mercredi prochain, Bordeaux accueillera Lille.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.