Ligue 1 : L'OL mouche Bordeaux in extremis

Ligue 1 : L'OL mouche Bordeaux in extremis©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 29 janvier 2021 à 22h54

Léo Dubois a offert la victoire à l'OL dans les ultimes instants vendredi, contre Bordeaux (2-1), en ouverture de la 22eme journée de Ligue 1.

Quelques jours suffisent à afficher les deux visages de l'Olympique Lyonnais. Le talent et la fougue, qui ont permis à la bande à Garcia de signer un succès sensationnel dans le derby contre le rival stéphanois (5-0), puis l'inconstance, quand elle ne confine pas à la suffisance, face à Bordeaux ce vendredi soir (2-1). Contre une formation en net regain de forme, les Gones ont encore eu des trous d'air, mais un sursaut d'orgueil leur a permis de s'imposer sur le fil.

La prime était à la récompense dans les choix de Garcia, qui avait maintenu les héros du derby dans le onze pour laisser sur le banc les revenants Aouar, Paqueta et autres Cornet. En face, les Girondins se présentaient en 4-2-3-1 avec un plan bien élaboré, fort d'un bloc compact et d'une audace mesurée dès la récupération du ballon.

L'OL s'est fait peur

Le rapport de force s'est pourtant déroulé comme attendu en première période. L'OL a pris le contrôle des opérations en confisquant le ballon dans des proportions importantes. Guimaraes a testé une première fois les gants de Costil sur un missile à mi-distance (15e). Les hommes de Garcia ont ensuite débloqué la situation assez logiquement. Sur un corner de Memphis Depay, un cafouillage a été exploité par Karl Toko-Ekambi, lequel n'a laissé aucune chance au portier bordelais d'un bel enchaînement contrôle-frappe à bout portant (1-0, 32e).

Un tout autre match a alors débuté. Plus menaçant en fin de première période, les Bordelais ont carrément la passé la seconde à l'entame après le repos en montant d'un cran. Timorés entre l'idée de conserver leur avantage et la tentation de continuer à attaquer, les Lyonnais se sont coupés en deux. Les vagues bordelaises se sont alors multipliées sur le but de Lopes, avec Oudin (50e), puis Hwang (52e). Il n'y avait donc rien à redire sur l'égalisation de Kalu d'une reprise puissante sous la barre (1-1, 55e).

Piqué au vif, l'OL est reparti au combat tant bien que mal, dans un dernier quart d'heure décousu où les lignes se sont étirées. Les situations chaudes se sont succédées - pour Bordeaux aussi, Oudin (79e) puis Poundjé (86e) faisant passer plusieurs frissons dans la défense lyonnaise - mais c'est finalement Lyon qui a eu le dernier mot. Dubois, dans les arrêts de jeu, a déclenché une merveille de frappe dans un angle fermé pour loger le ballon sous la barre et délivrer les siens (2-1, 90e+2). Un but qui vaut cher, très cher. L'OL reprend donc les commandes de la Ligue 1 en attendant les résultats du Paris Saint-Germain et de Lille - respectivement opposés à deux mauvais élèves, Lorient et Dijon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.