OM : Villas-Boas aurait menacé de démissionner

OM : Villas-Boas aurait menacé de démissionner©Media365
A lire aussi

Axel Allag, publié le lundi 18 janvier 2021 à 19h45

Fortement marqué par la déconvenue face au Nîmes Olympique (1-2) samedi en Ligue 1, André Villas-Boas aurait menacé de quitter son poste d'entraîneur de l'Olympique de Marseille devant ses joueurs.



Samedi, l'Olympique de Marseille a été défait sur la pelouse de l'Orange Vélodrome par le Nîmes Olympique (1-2). Le club gardois était au coup d'envoi lanterne rouge du classement de Ligue 1, ce revers a donc laissé une marque dans les esprits des joueurs. Ce lundi en conférence de presse, André Villas-Boas a avoué que depuis, les échanges se sont multipliés à l'intérieur du club afin de repartir de la bonne manière, dès mercredi face à Lens (21 heures). Sixième du classement de Ligue 1, le club phocéen compte encore deux matchs de retard dont celui face au promu afin d'espérer remonter la pente au classement, alors qu'il se situe à 10 points du PSG et du LOSC, les deux leaders.

Un électrochoc auprès des joueurs

Toutefois, le technicien lusitanien n'a pas évoqué en conférence de presse qu'il aurait possiblement menacé de quitter le club, dès la fin de la rencontre face au Nîmes Olympique. Selon des informations de RMC Sport, l'ancien entraîneur du FC Porto aurait affirmé devant ses joueurs qu'il était prêt à quitter le navire, dans les vestiaires. "Certains d'entre eux lui ont alors demandé de rester, en affirmant que c'était à eux de se remettre en cause. Rapidement, certains joueurs ont été rassurés par ses véritables intentions, et AVB a adouci son discours, en expliquant qu'il était capable de partir s'il était le problème. Cette menace a en tout cas agi comme un électrochoc, ce qui était probablement l'objectif recherché", précise la source.

Le lendemain, dimanche, Villas-Boas aurait eu une conversation avec son président, Jacques-Henri Eyraud, évoquant notamment le manque d'implication de certains éléments. Lors de sa conférence de presse, ce lundi, l'entraîneur n'a pas cherché à nier qu'il était dans l'incertitude quant à une éventuelle prolongation de son contrat, qui expirera en juin prochain. "Je ne sais pas. Ce n'est pas le moment. Normalement, ce type de chose doit se passer dans un bon moment par rapport à ce que tu as fait. Ce n'est pas le cas. On a fourni une mauvaise prestation en Ligue des Champions, et à ce moment-là, on n'a pas le droit de penser à une prolongation. Je ne suis pas préoccupé avec ça. Ma concentration est liée à changer cette dynamique négative de résultats."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.