Juventus : Les débuts de Pirlo sont-ils désastreux ?

Juventus : Les débuts de Pirlo sont-ils désastreux ?©Media365
A lire aussi

Axel Allag, publié le lundi 18 janvier 2021 à 21h45

La Juventus Turin est cinquième de Serie A après 17 matchs joués. Andrea Pirlo, pour ses débuts sur un banc, s'est emporté face à ses joueurs après la défaite face à l'Inter (2-0). L'ancien milieu de terrain de l'Italie est-il dans les temps par rapport à ses prédécesseurs sur le banc de la Vieille Dame ?


"C'est une sale défaite, inattendue. Nous avions préparé le match sur le placement de leurs milieux de terrain et ils nous ont punis là-dessus. C'est normal de subir quand on laisse l'adversaire centrer. Notre attitude n'était pas bonne. C'est compliqué sans colère ni détermination. Nous avons été trop passifs". Au micro de Sky Sports Italia, Andrea Pirlo a affiché sa déception, dimanche soir, suite au revers de son équipe face à l'Inter Milan (2-0). Pour sa première expérience sur un banc en tant qu'entraîneur, que vaut l'ancien maestro italien par rapport à ses prédécesseurs du côté de la Vieille Dame ? Le constat chiffré est clair : Pirlo, avec 33 points actuellement, a récolté neuf points de moins que Maurizio Sarri après 17 matchs et a égalé le pire début de saison de Massimiliano Allegri à Turin.

Dans le jeu, la Juve ne progresse pas

Il y a un an, à la même époque, avec Sarri en tant que coach, les Bianconeri étaient à égalité avec l'Inter en tête du classement - 42 points en 17 matchs - , ce qui signifie donc que Pirlo a récolté neuf points de moins que l'ancien entraîneur de Naples. Le natif de Flero a égalé le pire début de saison réalisé sous la direction de Massimiliano Allegri. La Vieille Dame comptait 33 points en 17 matchs en 2015-16, avec le technicien italien. En Italie, les critiques pleuvent à l'encontre de Pirlo, surtout car les progrès de la Juve - dans le jeu - sont difficilement perceptibles. Il convient de préciser que c'est sans Matthijs De Ligt, Juan Cuadrado, Paulo Dybala ou encore Alex Sandro qu'il a dû composer contre l'Inter Milan d'Antonio Conte.


Dans cet océan de doutes à son encontre, Pirlo a pu compter sur un soutien de poids avec le témoignage du sélectionneur national, Roberto Mancini. Au micro de La Domenica Sportiva, il a ainsi clamé : "Au début, il est normal d'avoir des difficultés, même si vous avez joué à un très haut niveau. Être entraîneur est une chose complètement différente", a jugé Mancini, avant de conclure sur une note optimiste : "Ensuite, lentement, vous apprendrez et vous vous améliorerez. Tout est normal, même si vous avez la chance de commencer au plus haut niveau."

Mercredi soir, Pirlo aura l'occasion de remporter son premier trophée comme entraîneur. Cependant, il faudra se défaire d'un Naples en forme, lors de la finale de la Supercoupe d'Italie (21 heures). En effet, l'équipe dirigée par Gennaro Gattuso s'est amusée face à la Fiorentina, dimanche (6-0).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.