Juventus : "Fin de carrière" pour Pogba ?

Juventus : "Fin de carrière" pour Pogba ? ©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 08 décembre 2023 à 14h32

La presse anglaise anticipe les conséquences les plus extrêmes pour Paul Pogba, ce à quoi tout le monde est d'ailleurs bien obligé de penser.



A travers le monde, les quatre ans de suspension réclamés contre Paul Pogba pour dopage font diversement réagir, même si chacun s'accorde à peu près sur l'idée d'un évident gâchis. Si nous nous sommes surtout fait l'écho en France d'une surprise quant à l'absence d'accord entre le champion du monde 2018 et la justice italienne, ce qui aurait pu réduire la durée de la sanction de quatre à deux années (Paul Pogba reste sur sa ligne de défense en clamant son innocence, donc espère une punition encore moins lourde), nos confrères anglais suivent le dossier d'un peu plus loin et constatent simplement que l'éventuelle confirmation de cette décision de justice "pourrait signifier la fin de la carrière de l'ancienne star de Manchester United" (pour le Daily Mail), qui n'a pas laissé que des bons souvenirs outre-Manche où son aventure avec les Red Devils s'est terminée en queue de poisson.

"Il n'y aurait pas eu de proposition d'accord de la part du procureur"

Le Sun rappelle de son côté que "la Juventus pourrait faire d'importantes économies" si elle parvient à justifier sa rupture de contrat, un terrain procédurier sur lequel cette affaire dévie de manière de plus en plus importante, voire exclusive - Paul Pogba est engagé jusqu'en 2026 avec les Bianconeri, où il est revenu en 2022 en provenance de MU après s'y être révélé de 2012 à 2016.

En Italie, comme en France, le suivi du dossier a été beaucoup plus régulier et La Gazzetta dello Sport est bien plus impliquée, en délivrant notamment des rappels complets des événements : "Le parquet antidopage a traité l'affaire dans la plus grande confidentialité. Il n'y a pas eu de demande officielle de la part de Paul Pogba auprès du Tribunal Arbitral du Sport, mais il est clair que l'Agence Mondiale Antidopage n'aurait pas donné son approbation." D'après le média italien de référence, "il n'y aurait pas eu de proposition d'accord de la part du procureur", mais eux-mêmes conviennent que c'est encore flou au vu de la difficulté d'obtenir de réelles informations tangibles. "Avant d'éventuels et ultimes recours devant le TAS et le Tribunal Fédéral Suisse, il est probable que des experts scientifiques soient présents au procès afin que Paul Pogba démontre son absence d'intention."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.