France - Suisse : "Pour les Français, on est des charlots"

France - Suisse : "Pour les Français, on est des charlots"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 28 juin 2021 à 09h44

Opposée à ses voisins français lundi soir en huitièmes de finale du championnat d'Europe, la Nati ne part pas avec les faveurs des pronostics. Mais à l'image de l'ancien international Gabet Chapuisat, les Suisses espèrent que les Bleus vont les prendre de haut.


Pour la 39e fois de l'histoire, Français et Suisses vont se retrouver lundi soir à Bucarest (21h), en huitièmes de finale du championnat d'Europe. Des Tricolores qui dominent les débats avec 16 succès, 10 nuls et 12 défaites, et qui sont toujours invaincus face à leurs voisins helvètes en phase finale. Les Bleus l'avaient emporté 3-1 lors de la phase de groupes du rendez-vous continental en 2004, avant de faire match nul deux ans plus tard au même stade du Mondial 2006 (0-0). A la Coupe du monde 2014, les hommes de Didier Deschamps s'étaient largement imposés (5-2), et avaient de nouveau partagé les points lors du championnat d'Europe 2016 (0-0), toujours en phase de poules. Et pour ce premier match à élimination directe entre les deux nations, les champions du monde partent grandissimes favoris, malgré leurs pépins physiques, et alors que « DD » pourrait aligner une défense à trois dans la capitale roumaine.

Chapuisat : "Ils se voient déjà en quarts"

Pour l'ancien international suisse Gabet Chapuisat (34 sélections), la Nati ne part effectivement pas avec les faveurs des pronostics, mais elle doit "oser" pour espérer quoi que ce soit. "On connaît la méthode Deschamps. Ce n'est jamais très convaincant mais ça passe. Devant et au milieu, il y a quand même de grosses qualités individuelles. Il faudra être très intelligent pour contrer la vitesse de Mbappé. Cela dit, ce n'est pas des extraterrestres non plu, confie-t-il au Matin. Les Bleus ne se sont pas baladés jusque-là, ils ont même souffert contre la Hongrie. La France a des soucis sur les côtés, il faudra en profiter. Il n'est pas impossible que les Français nous prennent de haut, quand bien même ils s'en défendent. Pour eux, on est des charlots. Dans leur tête, l'affaire est réglée. Ils se voient déjà en quart de finale. Sur 10 matchs contre la France, on en perd huit, il y a un nul et l'on en remporte un. Le coup reste jouable, à condition d'oser. Il faudra être téméraire. Je pense qu'on va leur mettre deux goals même si je redoute qu'à l'arrivée, la Suisse s'incline 3-2." Réponse lundi soir...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.