Euro 2024 - Portugal : La frayeur de Gonçalo Ramos après avoir été taclé par un stadier

A lire aussi

Marie Mahé, Media365 : publié le dimanche 23 juin 2024 à 13h20

Après la large victoire du Portugal contre la Turquie (3-0), ce samedi, Gonçalo Ramos s'est fait une belle frayeur, après avoir été involontairement percuté par un stadier.

Une fin de rencontre loin d'être de tout repos. Ce samedi, en début de soirée, le Portugal a écrasé la Turquie (0-3), dans le cadre de la deuxième journée de la phase de poules de l'Euro 2024. Par conséquent, les Portugais ont d'ores et déjà validé leur qualification pour les huitièmes de finale et sont même également sûrs de terminer en tête de leur groupe F. A l'issue du coup de sifflet final, les deux équipes rentraient aux vestiaires, quand de très nombreux supporters se sont à nouveau introduits sur la pelouse, après l'avoir déjà fait dans les arrêts de jeu de la seconde période, ce qui avait provoqué l'interruption d'une rencontre déjà pliée. La sécurité a semblé avoir bien du mal à contenir ces fans. Les stadiers ont forcément tenté de les arrêter, avant de les évacuer. L'un de ces stadiers, alors qu'il voulait attraper l'un de ces supporters, n'a pas pu éviter l'avant-centre international portugais du Paris Saint-Germain Gonçalo Ramos (23 ans), qui n'a pas encore joué dans cet Euro, et l'a même fait tomber, en le percutant de plein fouet et en le taclant bien involontairement.


Ramos s'est relevé en boitillant

L'avant-centre s'est très rapidement relevé, tout en boitillant, alors que le stadier a poursuivi sa course sans s'arrêter pour s'excuser. Un incident qui a provoqué des réactions différentes parmi les compatriotes et coéquipiers de Ramos qui étaient à ses côtés. Des images postées sur les réseaux sociaux montrent, par exemple, Bernardo Silva être choqué. De son côté, Cristiano Ronaldo est resté impassible. Ce n'est pas la première fois que le Portugal est confronté de très près à des supporters, depuis l'entame de cette édition 2024 de l'Euro. En effet, lors de leur tout premier entraînement effectué en Allemagne, dans leur camp de base d'Harsewinkel, les Portugais avaient été sollicités, sur la pelouse, pour des autographes et autres photos, par de très nombreux supporters, parmi les 8000 présents.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.