Des trêves internationales trop nombreuses ?

Des trêves internationales trop nombreuses ?©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 09 octobre 2023 à 22h02

Moins d'un mois après la dernière trêve internationale, les footballeurs ont encore quitté leur club pour rejoindre leur sélection. Un système qui pose question, alors que les calendriers sont surchargés.


Depuis plusieurs années, on parle de « virus FIFA ». Ou comment, lors de chaque trêve internationale ou presque, les clubs récupèrent des joueurs blessés ou diminués. Un phénomène qui s'est accentué avec la multiplication des matchs, en club comme en sélection. Ce sera encore plus le cas avec la nouvelle formule de la Ligue des champions, qui passera dès la saison prochaine de 32 à 36 équipes avec un mini championnat lors de la première phase et un format qui va encore rajouter des matchs, mais aussi de la Coupe du monde, avec 48 équipes au lieu de 32 à partir de l'édition 2026.

Les joueurs peuvent-ils dire stop ?

Dans ce contexte, plusieurs voix s'élèvent régulièrement, et pas des moindres, pour protester contre ces calendriers surchargés. C'est le cas de Pep Guardiola, l'entraîneur de Manchester City, qui déplore que la FIFA et l'UEFA "tuent les joueurs" en rajoutant toujours plus de dates au calendrier, en particulier à l'occasion des trêves internationales. Pour le technicien espagnol, "il n'y a qu'une seule solution pour changer quelque chose. Peut-être que si tous les joueurs décidaient eux-mêmes de dire « stop », les choses évolueraient. Dans ce métier, le spectacle doit continuer. Sans Pep, continuez, mais sans les joueurs, le spectacle ne continuera pas. Cela dépend d'eux. La FIFA ou l'UEFA réagiraient peut-être un petit peu si cela arrivait."

Déjà une trêve il y a moins d'un mois

Avant que cela n'arrive, et alors que de nouvelles compétitions sont encore créées, comme la Ligue des nations, les joueurs sont les premiers à subir ces calendriers démentiels. Qui amènent à se questionner sur la nécessité des trêves internationales. Comme celle qui a débuté lundi, moins d'un mois après la première de cette nouvelle saison. Le mois dernier, les Bleus avaient disputé un match des éliminatoires de l'Euro 2024 et une rencontre amicale, ce qu'ils s'apprêtent à faire de nouveau, avec un déplacement aux Pays-Bas vendredi dans le cadre de ces qualifications, quatre jours avec un match sans enjeu face à l'Ecosse. Des groupes de moins en moins compétitifs, avec la multiplication des équipes engagées, et l'augmentation de celles qui sont qualifiées. Mais cela ne semble pas prêt d'aller dans l'autre sens, bien au contraire...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.