Real Madrid : Zidane "ne pense pas être un entraîneur désastreux"

Real Madrid : Zidane "ne pense pas être un entraîneur désastreux"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 17 avril 2021 à 19h35

Toujours aussi flegmatique et calme dans ses réponses, Zinedine Zidane a parlé samedi de la manière dont on pouvait l'envisager en tant que technicien. En glissant au passage un tacle à Pablo Longoria, le président de l'OM.



Pablo Longoria, s'il a incontestablement soulevé le débat en critiquant l'absence de modèle clair dans le football français, s'attire aussi des foudres auxquelles il aura bien du mal à répondre. Par exemple celles de Zinedine Zidane, contre-exemple évident d'entraîneur qui réussit à l'étranger - puisque c'était aussi une des remarques formulées par le nouveau président de l'OM, dans son interview accordée à El Pais : "La formation est très bonne en France, qu'il s'agisse des joueurs, coachs ou préparateurs physiques. A tous les niveaux... Je ne partage pas du tout ce point de vue, bien au contraire." Il serait toutefois possible de rétorquer que "Zizou", comme Didier Deschamps, a effectué l'essentiel de sa carrière de joueur au très haut niveau hors de France...

"J'ai beaucoup de chance d'être au Real, mais tout en n'étant pas le meilleur..."

Le coach du Real, "heureux" que Florentino Pérez soit reconduit à son poste de président jusqu'en 2025, ne veut que "penser jour après jour" et ne s'imagine donc pas forcément encore avec son patron à une telle échéance : "Tu peux avoir un contrat de quatre ou cinq ans et partir le lendemain..." Fraîchement qualifié pour les demi-finales de la Ligue des Champions, sa spécialité absolue, il dit "apprécier chaque jour" : "Ces joueurs ont beaucoup gagné, mais ils en veulent toujours plus. Et ça, pour un coach, c'est phénoménal. On sait aussi souffrir. La conséquence de notre travail nous amène à de grandes choses."


Il a aussi répondu au fait d'être envisagé seulement comme un manager, et non comme un véritable technicien : "J'ai beaucoup de chance d'être au Real, mais tout en n'étant pas le meilleur, je ne pense pas non plus être un entraîneur désastreux... L'important, c'est de mettre de la passion dans tout ce qu'on fait. Ce qui serait mieux pour le football et tous ceux qui l'aiment, c'est de ne parler que de ça, même s'il semble qu'il y a plus d'intérêt à parler d'autre chose... Et les joueurs, surtout. Ce sont eux qui comptent le plus."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.